Enquête ouverte sur les tweets de Marine Le Pen

FranceLa justice se saisit du cas des photos choquantes d'exactions commises par l'EI, publiées mercredi par la présidente du FN.

Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parquet de Nanterre a ouvert mercredi une enquête préliminaire pour «diffusion d'images violentes» après des photos d'exactions du groupe djihadiste Etat islamique tweetées un peu plus tôt dans journée par Marine Le Pen et Gilbert Collard, a-t-il annoncé à l'AFP.

L'ouverture de cette enquête fait suite à une alerte du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, auprès de la plateforme Pharos de la direction centrale de la police judiciaire, afin qu'elle «puisse se saisir de l'affaire».

Marine Le Pen a notamment posté trois photos avec le texte «Daech c'est ça!»: un homme vêtu d'une combinaison orange sous les chenilles d'un char, un homme vêtu de la même manière enflammé dans une cage, et un corps d'homme décapité avec la tête posée sur le dos

«Incendiaire du débat public»

Manuel Valls a qualifié mercredi Marine Le Pen d'«incendiaire du débat public». «Monstrueuses photos. Mme Le Pen: incendiaire du débat public, faute politique et morale, non-respect des victimes...», a écrit le Premier ministre, lui aussi sur Twitter, avec le mot-dièse «FN Hors-jeu».

La présidente du Front national (FN) voulait répliquer à Jean-Jacques Bourdin, le journaliste de BFMTV-RMC, qui avait selon elle «fait un parallèle» entre l'EI et le FN.

«Le parallèle fait ce matin par Jean-Jacques Bourdin entre Daech et le FN est un dérapage inacceptable. Il doit retirer ses propos immondes», a d'abord tweeté Marine Le Pen, avant de poster trois photos successivement mentionnant l'animateur de BFMTV-RMC.

De nombreux autres responsables du parti d'extrême droite ont tweeté des critiques contre Jean-Jacques Bourdin.

«Repli identitaire»

Mercredi matin dans son émission, Jean-Jacques Bourdin, qui interviewait Gilles Kepel, spécialiste du monde arabe, avait dit: «Revenons sur Daech. Je voudrais revenir sur les liens... euh... entre Daech et le Front... enfin les liens, pas les liens directs entre Daech et le Front national, mais ce repli identitaire, qui finalement est une communauté... d'esprit, parce que l'idée pour Daech c'est de pousser la société française au repli identitaire.»

Manuel Valls s'était, lui, attiré les foudres du FN vendredi, à l'avant-veille du deuxième tour des régionales, en jugeant que le parti «pouvait conduire à la guerre civile» en France.

Depuis les attentats du 13 novembre, des responsables du FN ont également à plusieurs reprises estimé que le Premier ministre aurait mieux fait de se concentrer sur la lutte contre l'islamisme radical plutôt que contre le parti frontiste. (afp/nxp)

Créé: 16.12.2015, 12h14

Jean-Jacques Bourdin. (Image: AFP )

Articles en relation

Marine Le Pen relaxée par la justice

France La présidente du FN était jugée pour avoir comparé les prières de rues à l'Occupation allemande. Plus...

Prières de rue: Marine Le Pen fixée sur son sort mardi

Justice française La présidente du FN est jugée mardi par le tribunal correctionnel de Lyon, pour avoir comparé les prières de rue à l'Occupation. Plus...

Marine Le Pen veut un audit des postes des «fichés S»

Attentats de Paris Marine Le Pen réclame un «audit national des postes occupés par les personnes fichées S». Plus...

Poutine commande à sa Marine de «coopérer»

Russie Le président russe a ordonné à ses forces navales en Méditerranée de collaborer avec les «alliés» français. Plus...

France 2 annule son débat politique après une polémique

Marine Le Pen France 2 ne diffusera pas «Des Paroles et des actes» ce soir après une vive polémique liée à son invitée principale, Marine Le Pen, qui s'est désistée au dernier moment. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.