Universitaires interdits de voyage à l'étranger

Coup d'Etat en TurquieLe gouvernement continue à prendre des mesures après le putsch qui a secoué le pays, vendredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités turques continuent les purges et mesures de contrôle dans le pays après le putsch avorté du week-end. Le Haut conseil turc de l'enseignement (YÖK) a interdit mercredi à tous les universitaires du pays de se rendre à l'étranger jusqu'à nouvel ordre, rapporte la télévision d'Etat TRT.

Le YÖK demande par ailleurs que la situation des universitaires se trouvant actuellement en mission à l'étranger soit examinée «d'urgence» et qu'ils soient rappelés en Turquie dans les plus brefs délais, sauf «nécessité impérieuse», selon l'agence publique Anadolu.

Les recteurs des universités sont également priés d'«examiner d'urgence la situation de tous les membres du personnel académique et administratif liés au FETÖ/PDY», acronymes désignant le réseau du prédicateur Fethullah Gülen. Ils devront établir un rapport d'ici le 5 août.

Ancien allié du président Recep Tayyip Erdogan, puis devenu son pire ennemi, M. Gülen est accusé par le gouvernement d'être l'instigateur du putsch. En exil aux Etats-Unis, il a formellement démenti toute implication.

Des milliers d'enseignants

Mardi déjà, les autorités ont pris une série de mesures frappant le monde de l'éducation et de l'enseignement supérieur. Le YÖK a ainsi demandé mardi la démission des 1577 doyens d'universités publiques et rattachées à des fondations privées, selon Anadolu.

Quelque 21'000 enseignants travaillant dans des établissements privés ont reçu une interdiction d'exercer. Ces derniers jours, les autorités turques ont également suspendu 15'200 employés du ministère de l'Education soupçonnés d'être liés à M. Gülen.

Les purges après la tentative de coup d'Etat militaire de vendredi soir ont d'ores et déjà touché des milliers de personnes au sein des forces armées, de la police, de l'appareil judiciaire et des services de renseignement. Même le cabinet du Premier ministre et la Direction des affaires religieuses sont concernés. (afp/nxp)

Créé: 20.07.2016, 10h17

WikiLeaks bloqué

Les autorités turques ont bloqué mercredi l'accès au site WikiLeaks, après la publication de près de 300.000 emails de responsables du parti au pouvoir en Turquie, le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur). Wikileaks a précisé que ces courriers électroniques provenaient du site internet du parti, akparti.org.tr, et tournaient principalement autour d'affaires internationales et non «des questions les plus sensibles de politique intérieure».

L'organisation, spécialisée dans la publication d'informations de lanceurs d'alerte, a ajouté que ces emails avaient été échangés entre 2010 et le 6 juillet de cette année, et avaient donc été obtenus avant la tentative de coup d'Etat du 15 juillet.

«WikiLeaks a avancé son calendrier de publication en réponse aux purges opérées par le gouvernement» depuis, a-t-elle précisé.

La source de ces emails «n'a aucun lien avec les éléments derrière la tentative de coup d'Etat, ou un parti politique rival ou un Etat», a-t-elle encore affirmé.

Vente de billets suspendue

La compagnie aérienne russe Aeroflot a annoncé mercredi suspendre temporairement la vente de billets d'avion pour Istanbul et Antalya. Elle justifie cette décision par la situation politique instable en Turquie après la tentative de putsch d'une partie de l'armée.

Aeroflot a arrêté de vendre des billets d'avion pour Istanbul et Antalya aux citoyens russes, ne permettant qu'à des ressortissants étrangers d'embarquer sur ses vols vers la Turquie, a annoncé la compagnie dans un communiqué.

«La vente (de billets d'avion) reprendra après la levée de l'interdiction gouvernementale», a-t-elle précisé.

Articles en relation

L'armée se remet à bombarder le PKK

Turquie Quelques jours après la tentative de putsch qui a ébranlé le pays, les forces aériennes ont repris les raids en Irak. Plus...

Les purges s'étendent à d'autres secteurs

Turquie Ankara a suspendu 15'000 fonctionnaires du ministère de l'Education et a retiré la licence aux radios et télévisions jugées proches de Gülen. Plus...

Pas d'obsèques religieuses pour les putschistes tués

Turquie Quant aux victimes civiles et militaires du putsch, elles sont officiellement qualifiées de «martyrs». Plus...

Erdogan n'est pas rentré à Ankara depuis vendredi

Turquie Le président turc se trouve à Istanbul depuis le putsch avorté. Son absence dans la capitale suscite des interrogations. Plus...

Le Premier ministre rejette tout «esprit de vengeance»

Turquie Alors que le gouvernement turc effectue une purge importante dans ses rangs, le Premier ministre a réagi mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.