Passer au contenu principal

WashingtonLes USA pour une dénucléarisation «totale»

Le gouvernement américain s'oppose à toute sortie «progressive» du nucléaire en Corée du Nord.

Stephen Biegun, représentant spécial des États-Unis auprès de Pyongyang.
Stephen Biegun, représentant spécial des États-Unis auprès de Pyongyang.
AFP

Les Etats-Unis ne veulent pas d'une dénucléarisation «progressive» de la Corée du Nord, a déclaré lundi l'émissaire américain Stephen Biegun, confirmant que Washington veut un désarmement total en échange d'une levée des sanctions.

Tout en assurant qu'il n'y avait pas de «calendrier artificiel», il a réaffirmé que l'administration de Donald Trump souhaitait aboutir à cette «dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée» d'ici «la fin du premier mandat du président», en janvier 2021. Cela inclut, depuis le début des négociations, les programmes d'armes chimiques et biologiques, a-t-il insisté.

Mais il ne peut y avoir d'accord global tant qu'il n'y a pas d'accord sur chaque point, a-t-il ajouté, assurant que le gouvernement américain était «uni» sur cette position.

Le représentant spécial des Etats-Unis a estimé, lors d'une conférence organisée à Washington par le cercle de réflexion Carnegie, que des «progrès» avaient été réalisés malgré l'échec du deuxième sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un à Hanoï fin février.

«La porte reste ouverte» à la poursuite de négociations avec Pyongyang, a-t-il assuré, mais «les Nord-Coréens doivent être totalement investis».

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.