USA et Russie prêts à de nouvelles discussions

SyrieLes deux pays, qui sont engagés dans des opérations militaires en Syrie, ont annoncé être prêts à s'entendre sur l'espace aérien.

La poignée de mains devenue célèbre entre Vladimir Poutine et Barack Obama lors du sommet de l'ONU.

La poignée de mains devenue célèbre entre Vladimir Poutine et Barack Obama lors du sommet de l'ONU. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Russie et les Etats-Unis sont prêts à reprendre des discussions sur la sûreté de l'espace aérien en Syrie, où les deux pays sont engagés dans des opérations militaires distinctes, a affirmé vendredi le porte-parole du Pentagone.

«Le ministère (américain) de la Défense a reçu une réponse formelle du ministère russe de la Défense à qui il avait formulé une proposition pour garantir la sûreté des opérations aériennes en Syrie», a annoncé le porte-parole Peter Cook.

«Les responsables du Pentagone sont en train d'examiner cette réponse et des négociations pourraient avoir lieu dès ce week-end», a-t-il ajouté

Un changement de donne

Cette problématique de sûreté de l'espace aérien est apparue avec l'entrée de la Russie dans le conflit syrien le 30 septembre. Les Etats-Unis sont eux à la tête d'une coalition antijihadistes qui mène des bombardements en Syrie depuis septembre 2014.

Au lendemain des premières frappes russes, de hauts responsables civils et militaires américains s'étaient entretenus par vidéo-conférence avec leurs homologues russes sur les moyens d'éviter des incidents entre les aviations des deux pays.

Il avait évoqué des questions comme les fréquences radio qu'utiliseraient les avions pour communiquer «en cas de détresse», ou encore de la langue à utiliser pendant des échanges d'appareil à appareil.

«Deconfliction»

Les Américains utilisent le mot «deconfliction» pour qualifier ce type d'échanges. Ce terme peut se traduire en français par le fait que les parties prenantes à un conflit communiquent et échangent des informations pour éviter des incidents entre leurs aéronefs qui interviennent sur un même théâtre d'opération.

Le Pentagone avait ensuite critiqué Moscou, affirmant que la Russie ne répondait pas assez rapidement aux propositions formulées par Washington à la suite de ces premiers échanges. (afp/nxp)

Créé: 10.10.2015, 03h21

Articles en relation

La popularité de «Poutine le chiite» explose en Irak

Etat islamique La campagne militaire de la Russie en Syrie dope la popularité du président russe Vladimir Poutine en Irak. Plus...

La CPI veut enquêter sur la guerre Géorgie-Russie

La Haye Une guerre éclair avait éclaté entre les deux pays en août 2008. La requête de la procureure serait la première du genre en dehors de l'Afrique. Plus...

Poutine s'offre un match de hockey pour son anniversaire

Russie Le président russe était en représentation pour ses 63 ans. Il a inscrit sept buts lors d'une rencontre sur la glace de Sotchi. Plus...

L'offensive terrestre du régime couverte par la Russie

Syrie L'armée syrienne, appuyée par des frappes aériennes russes, a lancé jeudi une offensive terrestre contre les rebelles dans la plaine de Sahl al-Ghab. Plus...

L'Indonésie accepte l'aide extérieure

Gros incendies Ravagée par des incendies sans précédent, l'Indonésie s'est dite prête à accepter de l'aide de la Chine ou de la Russie pour lutter contre le feu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.