Les USA veulent faire appliquer les sanctions

Nucléaire nord-coréenLes USA ont appelé l'ONU à faire respecter une application «stricte» des sanctions contre Pyongyang.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis ont appelé jeudi le Conseil de sécurité de l'ONU à respecter une application «stricte» des sanctions contre la Corée du Nord. Leur but est d'aboutir à une dénucléarisation qu'ils jugent à portée de main.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui présidait cette réunion en marge de l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, a déploré que certains pays membres du Conseil, censés «montrer l'exemple», court-circuitent les sanctions internationales.

«Jusqu'à ce que la dénucléarisation soit terminée et entièrement vérifiée», «l'application stricte des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU doit se poursuivre», a-t-il plaidé, dénonçant des violations des limites imposées aux importations de pétrole et de charbon par Pyongyang ainsi qu'à l'accueil de travailleurs expatriés nord-coréens par certains Etats, une manne financière pour le régime reclus.

Mike Pompeo n'a pas nommé les pays visés, mais ces dernières semaines la Russie et la Chine ont été désignées par les Etats-Unis, rompant l'unité qui avait mené en 2017 à l'adoption de sanctions sans précédent contre les programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

Réponse de la Russie et de la Chine

Les sanctions ne doivent pas se transformer en «punition collective», a protesté en réponse le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, regrettant que les grandes puissances ne puissent pas, en raison de l'hostilité américaine, accompagner par «des signes positifs» la spectaculaire détente en cours après les menaces de guerre atomique de l'an dernier.

Les mesures punitives doivent être respectées sans être «une fin en soi», a renchéri son homologue chinois Wang Yi, défendant aussi la possibilité d'adopter des mesures de «coopération» pour le «bien-être» des Nord-Coréens.

Il a également repris une revendication de Pyongyang en plaidant pour une «déclaration mettant fin à la guerre» de Corée, qui ne s'est achevée en 1953 que par un armistice, estimant qu'elle aiderait à «bâtir la confiance et à faciliter la dénucléarisation». La Corée du Nord réclame un tel geste de Washington en échange de premières mesures concrètes de désarmement atomique, et les négociations ont buté ces derniers mois notamment sur cette demande.

Annonces «positives»

Au-delà de son rappel à l'ordre, Mike Pompeo a insisté sur des annonces «positives» après la reprise récente du dialogue direct avec les Nord-Coréens. Il a rencontré mercredi à New York son homologue nord-coréen Ri Yong Ho - qui n'a pas participé à la réunion du Conseil de sécurité - et annoncé qu'il se rendrait en octobre à Pyongyang, pour la quatrième fois depuis le printemps.

Objectif: «faire de nouveaux progrès» vers la dénucléarisation et préparer un deuxième sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un, prévu dans un avenir proche. Désormais «impatient» de retrouver le dirigeant nord-coréen, le président des Etats-Unis a affiché un optimisme à toute épreuve cette semaine à l'ONU, où il avait l'an dernier atteint l'apogée de son discours musclé en menaçant de «détruire totalement» la Corée du Nord. «Si je n'avais pas été élu, ce serait la guerre» et «des millions de personnes auraient été tuées», a-t-il martelé.

De nombreux observateurs estiment que le numéro un de Pyongyang préfère une relation directe avec l'iconoclaste milliardaire républicain, persuadé qu'il peut obtenir davantage de concessions de sa part. Alors que Mike Pompeo a fixé l'échéance de janvier 2021 - la fin du premier mandat de Donald Trump - pour la dénucléarisation, le président a ainsi assuré ne pas vouloir «rentrer dans ce jeu-là». «Si ça prend deux ans, trois ans ou cinq ans, ça n'a pas d'importance», a-t-il lancé devant la presse. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2018, 00h29

Articles en relation

Trump promet un deuxième sommet avec Kim

Etats-Unis Le président américain Donald Trump a affirmé à l'ONU qu'un autre sommet avec le président de la Corée du Nord Kim Jong-Un aurait lieu «assez rapidement». Plus...

Pékin invite Trump et Kim à «concrétiser» l'accord

Nucléaire nord-coréen La Chine a appelé Pyongyang et Washington à construire une « paix durable», à l'occasion du 70e anniversaire de la création de la Corée du Nord . Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.