Pour Valérie Trierweiler, le pouvoir a brisé son couple

Affaire Hollande-GayetL'ex-première dame s'est confiée à des journalistes en Inde. Affirmant ne pas être «en guerre» avec Hollande, elle a laissé entendre que l'élection présidentielle pourrait être la raison de leur séparation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Valérie Trierweiler sort de son silence. Depuis l'Inde où elle est mardi en voyage humanitaire, elle a voulu rétablir sa vérité sur sa séparation avec le président François Hollande. Pour ce faire, elle s'est entretenue une heure et demie avec quelques journalistes français sur place.

Plutôt détendue, elle a indiqué se «sentir très bien et heureuse d'avoir retrouvé une certaine liberté». Elle a ajouté qu'elle ne serait «pas en guerre avec François Hollande» avec qui elle est toujours en contact. Elle a d'ailleurs laissé entendre que l'élection présidentielle pourrait être la raison de leur séparation rapporte iTélé: «Si François Hollande n’avait pas été président, peut-être que nous serions encore ensemble.»

Pas un licenciement

Elle est également revenue sur sa rupture, qualifiée de «licenciement» par la candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet. «Il n'y a pas eu de préavis, il s'agit d'une rupture» a-t-elle déclaré.

Lors de cette discussion informelle, Valérie Trierweiler se serait prononcée en faveur d'un statut de première dame: «Cela ne me dérange pas que l'on m'appelle ex-Première dame, je l'ai été. C'est important qu'il y en ait une à l'Élysée.»

Tout sauf la politique

Valérie Trierweiler a également abordé son avenir qui pourrait signifier un retour au journalisme ou bien un engagement humanitaire. France info précise qu'elle aurait signifié son dégout de la politique. «Je suis vaccinée [de la politique], on ne mesure pas à quel point il y a de la trahison et de l'hypocrisie, on prend des coups sans l'avoir demandé, ce ne sont pas mes codes», a-t-elle lancé.

Valérie Trierweiler est en Inde depuis lundi pour un voyage humanitaire avec l'ONG Action contre la faim. Lors d'une conférence de presse lundi, elle était revenue sur son expérience de première dame. «Le bilan, je ne sais pas si c'est à moi de le faire, ou à vous», a-t-elle dit aux journalistes. «J'y suis restée dix-neuf mois et je crois que j'ai pu découvrir des gens que je ne connaissais pas et même une partie de moi-même que j'ignorais. Je ne sortirai pas de cette expérience de la même façon qu'avant».

Créé: 28.01.2014, 11h18

Galerie photo

L'affaire Hollande-Gayet

L'affaire Hollande-Gayet La vie du président français a basculé entre le 10 janvier 2014, révélations de Closer, et le 25 du même mois, où il a annoncé sa séparation avec Valérie Trierweiler.

Articles en relation

Trierweiler: «Le bilan? Ce n'est pas à moi de le faire»

Affaire Hollande-Gayet En voyage humanitaire, Valérie Trierweiler tire un bilan de ses années en tant que première dame. «Je ne sortirai pas de cette expérience de la même façon qu'avant» a-t-elle déclaré. Plus...

Première sortie publique pour Valérie Trierweiler

Inde Valérie Trierweiler est apparue quelque peu fatiguée mais souriante lundi matin lors d'une visite dans un hôpital de Bombay, première sortie publique depuis sa séparation d'avec François Hollande. Plus...

François Hollande, premier président célibataire

Juliegate François Hollande entame en célibataire une nouvelle étape de sa présidence après avoir officiellement rompu hier avec Valérie Trierweiler, deux semaines après la révélation de sa liaison avec une actrice. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.