Le Vatican viole la Convention sur les Droits de l'enfant

Sévices sexuelsLe Saint-Siège n'a pas pris les mesures nécessaires pour traiter des cas d'enfants abusés par des prêtres, a affirmé mercredi l'ONU. Le Vatican «prend acte» des observations faites mais rejette une «ingérence»

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Vatican viole jusqu'à présent la Convention sur les Droits de l'enfant dans les affaires de sévices sexuels, a déclaré mercredi 5 février à la presse la présidente du Comité des Droits de l'enfant pour les Nations Unies, Mme. Kristen Sandberg.

Interrogée pour savoir si le rapport du Comité présenté mercredi aboutit à dire que le Vatican viole cette Convention de 1989 dans les affaires de sévices sexuels Mme Kirsten a dit: "ma réponse simple est oui, il y a une violation de la Convention jusqu'à maintenant parce qu'ils n'ont pas fait tout ce qu'ils auraient dû".

Déférer devant la justice

Le Comité a demandé mercredi au Vatican de déférer devant la justice tous les pédophiles au sein de l'Eglise, critiquant l'attitude du Saint Siège dans le passé.

Le Comité demande au Vatican "de relever immédiatement de leur fonction toute personne suspectée d'abus sexuel et de déférer leur cas aux autorités judiciaires compétentes à des fins d'enquête et de poursuites".

Impunité pour les auteurs

Le Comité se dit profondément préoccupé par le fait que le Saint Siège n'ait pas reconnu l'étendue des crimes commis et n'ait pas pris les mesures nécessaires pour traiter les cas de sévices sexuels sur des enfants et pour protéger ces enfants, et qu'il ait retenu des politiques et des pratiques qui ont conduit à la poursuite de ces agressions et à une impunité pour leurs auteurs, affirme le rapport.

Dans leurs recommandations à l'issue de l'examen du rapport du Vatican, le premier depuis 14 ans, les experts de l'ONU dénoncent le fait qu'«en traitant les allégations d'enfants abusés sexuellement, le Vatican a placé continuellement la réputation de l'Eglise et la protection des coupables au-dessus des intérêts des enfants». .

Dizaines de milliers de cas

«Le comité exprime sa plus profonde préoccupation à propos des abus sexuels perpétrés contre des enfants par des membres de l'Eglise catholique sous l'autorité du Vatican et de prêtres à l'origine de dizaines de milliers de cas dans le monde», précise le rapport.

Les juristes poursuivent en dénonçant le fait que «des auteurs connus d'abus sexuels ont été transférés de paroisse en paroisse ou vers un autre pays dans le but de couvrir de tels crimes, une pratique documentée par plusieurs commissions d'enquête nationales». Cette pratique a permis à beaucoup de prêtres de rester en contact avec des enfants et de continuer à les abuser, soulignent les experts de l'ONU.

Code du silence imposé

La question «a été traitée de manière confidentielle et au travers de mesures disciplinaires qui ont permis à la vaste majorité des coupables et à presque tous ceux qui ont contribué à cacher ces crimes d'échapper aux procédures judiciaires.

En raison du code du silence imposé aux membres du clergé sous peine d'excommunication, les cas d'abus sexuels ont rarement été rapportés aux autorités judiciaires dans les pays où ces crimes ont été commis», ajoutent les juristes de l'ONU.

Le Vatican prend acte

Le Saint-Siège a «pris acte» mercredi des vifs reproches de l'ONU à son égard concernant les abus pédophiles, mais a rejeté «une tentative d'ingérence» sur les positions de l'Eglise sur l'avortement.

«Le Saint-Siège prend acte des observations finales» du Comité des droits de l'enfant de l'ONU qu'elle examinera «avec attention», promet le Saint-Siège dans un communiqué, qui n'entre pas dans le détail de ces observations.

Le Vatican critique en même temps «une tentative d'ingérence dans l'enseignement de l'Eglise sur la dignité de la personne et l'exercice de la liberté religieuse», en allusion aux critiques du Comité sur les positions traditionnelles du Saint-Siège contre l'avortement et la contraception. Un vieux contentieux entre l'ONU et le Vatican.

(ats,afp/nxp)

Créé: 05.02.2014, 11h59

Articles en relation

Des centaines de prêtres pédophiles ont été défroqués

Le Vatican Le Vatican a annoncé samedi que 400 prêtres accusés de pédophilie ont été défroqués au cours du pontificat de Benoît XVI. Le pape François a fait part de sa «honte» face à ces scandales. Plus...

Le Vatican mis sous pression par l'ONU

Pédophilie Le Comité de l'ONU pour les droits des enfants a demandé jeudi au Vatican d'expliquer les mesures prises pour lutter contre la pédophilie dans l'Eglise. Plus...

Neuf prélats du Vatican accusés de pédophilie

Scandale Un prêtre a dénoncé un vaste réseau de prostitution impliquant des mineurs et des prélats du Vatican. Ces derniers auraient payé jusqu'à 500 euros pour s'offrir des jeunes garçons. Plus...

Pédophilie: le Vatican soumis au jugement de l'ONU

Expertise Le Vatican est pour la première fois sommé de donner des explications détaillées aux Nations unies sur les sévices sexuels et les violences contre les enfants au sein de l'Eglise. Plus...

Le pape durcit les sanctions pénales contre la pédophilie

Vatican Le pape a signé un décret jeudi qui durcit les sanctions pénales contre tout abus contre des mineurs au Saint-Siège et dans la Curie, dont les crimes pédophiles et la prostitution de mineurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.