Passer au contenu principal

Un 1er août festif à Cuba mais ordinaire à Téhéran

Les événements récents ont transformé la diplomatie suisse à Cuba et en Iran. Dans les ambassades cette année, le premier août sera à l'image des relations diplomatiques.

Un vent d'Histoire va souffler sur la fête du 1er août à La Havane. (photo d'illustration/archives)
Un vent d'Histoire va souffler sur la fête du 1er août à La Havane. (photo d'illustration/archives)
Keystone

Un vent d'Histoire va souffler sur la fête du 1er août à La Havane.

L'ambassade de Suisse accueille les célébrations alors qu'elle ne représente plus les intérêts américains sur place. Comme un symbole du réchauffement américano-cubain, la fondue sera à l'honneur alors qu'à Téhéran, où l'accord nucléaire est tout frais, les saucisses de Saint-Gall seront privilégiées.

A La Havane, la fête aura lieu mercredi déjà, soit deux jours après la réouverture d'une ambassade américaine à Cuba. Pour la première fois, l'ambassadrice de Suisse Anne-Pascale Krauer Müller a élargi l'invitation au-delà des quelque 200 membres de la communauté suisse dans ce pays.

Plus de 300 personnes attendues à la Havane

Le changement de formule et le calendrier de la fête avaient été décidés avant l'annonce de la réouverture de l'ambassade américaine, a indiqué à l'ats la représentante de la Suisse. La fête nationale cubaine a lieu quelques jours plus tard et les Cubains ou les ressortissants étrangers partent ensuite en vacances.

Plus de 300 personnes, dont 120 Suisses, sont attendues dans les jardins de la résidence, un bâtiment réputé de Richard Neutra qui lui a valu le Prix de l'architecture cubaine en 1958. Parmi elles, un ministre cubain comme chaque année, des représentants du ministère cubain des Affaires étrangères, le corps diplomatique et les partenaires de la Suisse sur place.

Nouveau chargé d'affaires américain

L'Américain Jeffrey DeLaurentis sera fraîchement passé de chef de la section des intérêts américains, abritée par l'ambassade de Suisse, à nouveau chargé d'affaires de son pays en attendant que le Congrès valide la nomination d'un ambassadeur. Mais il n'était pas certain qu'il soit présent à La Havane ce mercredi.

Et côté discours, la fin du mandat suisse de puissance protectrice sera assurément évoquée, a indiqué Mme Krauer Müller.

Occasion pour souligner le rôle de la Suisse

Mais l'ambassadrice veut surtout mettre en avant la Suisse dans sa courte intervention, davantage que ce changement. «C'est un moment historique. Mais le rôle de la Suisse était devenu très formel. La section des intérêts américains fonctionnait déjà comme une ambassade depuis plusieurs années, sans en avoir le titre», relève Mme Krauer Müller.

Pas d'inquiétude non plus pour les liens de la Suisse sur place à l'avenir. «La bonne qualité des relations va se maintenir», estime l'ambassadrice. Outre le discours, au menu des réjouissances se côtoieront fondue, saucisses ou encore viande séchée.

Pas d'animation musicale particulière en revanche, en raison des conditions météorologiques parfois difficiles dans l'île. Dans ce pays, «quand il pleut, il pleut», souligne l'ambassadrice.

Quelques 180 Suisses en Iran

A Téhéran, l'ambassade de Suisse ne vivra pas la même modification qu'à La Havane. Elle continue à représenter les intérêts américains. L'accord récent sur le nucléaire iranien a été salué dans les rues de la capitale iranienne. Si certains évoquent à terme là aussi une possible normalisation avec les États-Unis, celle-ci devra attendre un prochain 1er août.

A la représentation suisse, la fête est prévue le 30 juillet et rien de particulier n'est annoncé par rapport aux autres années. Difficile de dire à quel point l'accord figurera dans le discours de l'ambassadeur Giulio Haas. Environ 400 personnes sont attendues, un peu dans le type de celles à La Havane. Une partie des quelque 180 membres de la communauté suisse sur place seront présents.

Les saucisses de veau de l'Olma de Saint-Gall constitueront l'attraction du menu. Accompagnées en musique par le quintet «Ensemble Engiadina» et ses cors des Alpes.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.