Ils veulent libérer les aliens de la «zone 51»

Etats-UnisUn événement Facebook a été lancé pour pénétrer en force dans la base secrète du désert du Nevada où l'on étudierait des extraterrestres, selon les théories du complot.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Prenons d'assaut la zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter.» Un événement Facebook a été créé pour pénétrer dans la zone américaine ultrasecrète située dans le désert du Nevada. Une zone militarisée qui, selon les théories du complot, abriterait des expériences sur des extraterrestres et conserverait des restes d'ovnis.

Ce mardi, 1,2 million de personnes se sont dites «intéressées» sur Facebook par l'événement qui aura lieu le 20 septembre prochain, dès 3 h du matin. But de l'opération: s'infiltrer dans le bâtiment pour faire libérer les extraterrestres qui s'y trouvent. Et bien sûr prouver leur existence.

Toujours une zone interdite

Ce n'est qu'en 2013 que le gouvernement américain a reconnu l'existence de la base qui servirait de zone d'essais pour les avions expérimentaux de l'armée. Mais l'«area 51» n'apparaît toujours pas sur les cartes officielles du gouvernement, elle reste une zone interdite à toutes les personnes non accréditées et les civils n'ont pas le droit de la survoler.

Ce sont bien ces restrictions et le mystère qui règne autour de la base qui alimentent les fantasmes des ufologues. Ceux-ci sont persuadés que l'armée se livre dans cette zone à des expériences secrètes sur des aliens depuis le fameux crash d'une soucoupe volante de Roswell au Nouveau-Mexique en 1947 et dont les débris seraient entreposés sur le site.

Pour d'autres théoriciens du complot, c'est aussi sur la zone 51 que Neil Armstrong et Buzz Aldrin auraient été filmés en train de marcher pour la première fois sur la Lune...

Créé: 16.07.2019, 12h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.