Passer au contenu principal

Affaire RamadanUne victime porte plainte pour menaces de mort

L'ancienne salafiste Henda Ayari, première femme à avoir dénoncé Tariq Ramadan, a saisi la justice et a été placée sous protection policière.

Tariq Ramadan est accusé de viols par deux femmes.
Tariq Ramadan est accusé de viols par deux femmes.
AFP

La première femme à avoir porté plainte pour viol contre l'islamologue suisse Tariq Ramadan a été placée sous protection policière. Henda Ayari a reçu des menaces et des insultes, y compris des menaces de mort, a indiqué mercredi son avocat.

Une plainte contre X a été déposée le 16 novembre dans un commissariat de Rouen (nord-ouest), où elle réside, a précisé l'avocat Jonas Haddad. La plainte a été confirmée par le parquet de Rouen.

Selon l'avocat, l'ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque est harcelée depuis un mois de messages sur Facebook et Twitter, sur son répondeur, et par des gens qui viennent sonner chez elle. «Ce n'est pas anodin, ces faits sont passibles de trois ans d'emprisonnement, il faut que ça s'arrête», a déploré Me Haddad.

Le procureur de Rouen Pascal Prache a confirmé «la plainte, visant notamment des menaces de mort. La procédure est en cours». Dans sa plainte, Henda Ayari évoque le fait qu'elle soit traitée de «putain», «payée par les juifs, les sionistes».

La jeune femme a indiqué que certains sur les réseaux sociaux affirmaient qu'elle réalisait «du fric en surfant sur l'islamophobie également sur le sang des Palestiniens». «Certains disaient que je devais aller me suicider en précisant que M. Ramadan était innocent des faits pour lesquels j'ai déposé plainte», précise Mme Ayari.

L'islamologue geneveois est visé par une enquête à Paris pour «viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort». Il fait l'objet de plaintes de deux femmes, dont Henda Ayari.

cbx

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.