Passer au contenu principal

RapportLe vieillissement du parc nucléaire pose problème

La sécurité des centrales nucléaires dans le monde est au coeur du dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Celle-ci met en garde contre l'exploitation des centrales à long terme.

La centrale nucléaire du Tricastin.
La centrale nucléaire du Tricastin.
AFP

Dans son rapport annuel, elle mentionne notamment la centrale française de Tricastin ciblée lundi par Greenpeace. Exploitée par EDF, ce site a été et construit il y a plus de trente ans, une ancienneté que le bâtiment partage avec de nombreux autres dans différents pays.

Le publication du rapport est intervenue le jour où des militants de Greenpeace ont réussi à pénétrer sur le site de la centrale pour attirer l'attention sur le risque que pose ce type d'installation stratégique.

Plus de 430 sites évoqués

L'AIEA note que «la communauté nucléaire mondiale a accompli des progrès notables dans le renforcement de la sécurité nucléaire en 2012». Le rapport fait le point deux ans après la catastrophe au Japon de la centrale de Fukushima, détruite par un tremblement de terre et un tsunami en mars 2011.

Depuis cet accident, plusieurs Etats membres de l'AIEA ont mis en place des tests de sécurité sur leurs installations. «Beaucoup ont introduit des mesures de sécurité supplémentaires», dit le rapport publié sur le site de l'agence.

L'AEIA fonde ses estimations sur 437 centrales nucléaires recensées dans le monde. Sur ce nombre, 162 actuellement en exploitation ont plus de trente ans et 22 autres plus de quarante années d'activité.

Mise en garde lancée

Ce vieillissement des installations et l'exploitation de ces centrales à long terme «constituent un défi continu pour les autorités de régulation, les exploitants et les services publics», juge l'agence.

Des attentes croissantes se sont exprimées pour que les centrales existantes répondent à des critères de sécurité accrue, proches de ceux des modèles plus récents.

Le rapport admet aussi que de nombreux pays ont pris les mesures appropriées pour s'attaquer au problème du vieillissement de leur parc nucléaire.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.