Violences dans un immense camp de réfugiés

Soudan du SudLe camp qui abrite des dizaines de milliers de personnes a été le théâtre de violences et de nombreux incendies ont été déclenchés.

Le camp de réfugiés abrite près de 50'000 personnes.

Le camp de réfugiés abrite près de 50'000 personnes. Image: Archives/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des violences ont éclaté jeudi et des incendies étaient allumés au Soudan dans le plus grand camp de réfugiés de Soudanais du sud. Le site abrite environ 50'000 personnes.

«Nous avons des informations sur des incidents et des incendies dans le camp de Khor Al Waral», a déclaré le chef de la police de l'Etat du Nil Blanc (centre), le général Eltieb Gourashi. Il a précisé que de hauts responsables de l'Etat étaient en route pour le camp afin d'évaluer la situation, et en comprendre les causes.

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a déclaré être «au courant des perturbations» dans le camp. «Nous sommes en contact avec les autorités à Khartoum et avons fait savoir que nous tenons à ce que tous les efforts soient faits pour s'assurer du maintien d'un environnement pacifique», a déclaré le HCR dans un communiqué.

«Nous appelons les leaders dans le camp et les autorités, ainsi que les autorités locales de la région, à refréner toute action qui pourrait enflammer encore plus la situation», poursuit le texte.

Plusieurs photos diffusées sur les réseaux sociaux montraient de l'épaisse fumée noire s'élevant du camp et certaines huttes brûlées. L'authenticité des photos n'a pu être confirmée dans l'immédiat.

Plus de trois ans

Environ 410'000 Soudanais du Sud sont arrivés au Soudan, fuyant la guerre civile qui déchire depuis plus de trois ans leur pays. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et plus de 3,7 millions de déplacés.

Le Soudan du Sud a obtenu l'indépendance en 2011, mais a plongé en décembre 2013 dans une guerre civile amorcée par des combats entre des unités rivales de l'armée. Des antagonismes politico-ethniques alimentés par la rivalité entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar ont de plus miné ce nouveau statut. (ats/nxp)

Créé: 04.08.2017, 07h14

Articles en relation

Les enfants perdus du conflit sud-soudanais

Guerre Près de 1 million d'enfants ont fui leur foyer à cause de la guerre au Soudan du Sud, selon des ONG. Plus...

Réfugiés: 358 millions promis à l'Ouganda

Humanitaire La somme promise est bien en deçà des 2 milliards jugés nécessaires pour aider l'Ouganda à accueillir le million de réfugiés du Sud-Soudan. Plus...

Le Soudan, carrefour hostile pour les Erythréens

Migrations Récits de civils secourus par les forces soudanaises le long de la frontière avec l'Erythrée, afin d'endiguer l'immigration clandestine. Plus...

Près de 250 enfants meurent de diarrhée aiguë

Soudan Cri d'alarme des organisations humanitaires. Des dizaines d'enfants sont morts au Soudan de diarrhée à cause de l'eau insalubre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.