Volcan Taal: les habitants peuvent rentrer chez eux

PhilippinesLes autorités ont autorisé la population évacuée à rentrer car le risque d'une éruption de grande ampleur du volcan s'éloigne.

Taal, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Manille, est l'un des volcans les plus actifs des Philippines. Il s'est réveillé le 12 janvier.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le risque d'une éruption de grande ampleur du volcan philippin Taal semble s'éloigner, ont affirmé dimanche les autorités. Elles ont partiellement levé l'ordre d'évacuation, tout en appelant les habitants à rester prêts à quitter leur domicile à nouveau.

Le volcan s'est réveillé il y a deux semaines, contraignant au moins 135'000 personnes à se réfugier dans des centres d'urgence. Depuis, les signes laissant présager une nouvelle éruption, comme des tremblements de terre, se sont atténués.

Dimanche, l'agence de sismologie des Philippines a affirmé que les quantités de cendres rejetées par le volcan et les émissions de gaz étaient en constante diminution, ce qui traduit «une baisse» du risque «d'une éruption dangereuse».

Elle a donc abaissé d'un cran son niveau d'alerte. Les autorités locales ont aussitôt levé l'ordre d'évacuation pour presque toutes les villes situées à proximité de ce volcan très touristique.

L'un des plus actifs des Philippines

«Les habitants de toutes les villes, à l'exception d'Agoncillo et de Laurel, ont désormais la possibilité de rentrer chez eux», a déclaré le gouverneur local. Cependant, le risque d'éruption du volcan demeure «et nous devons être prêts à évacuer en une heure», a-t-il souligné.

Taal, qui se situe à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Manille, est l'un des volcans les plus actifs des Philippines. Lorsqu'il s'est réveillé le 12 janvier, il a projeté des cendres à une hauteur de 15 kilomètres, tout en crachant des jets de lave qui ont détruit des maisons et causé la mort d'un grand nombre de têtes de bétail.

L'île sur laquelle se situe le volcan fait toujours l'objet d'un ordre d'évacuation et les milliers de personnes qui y vivaient ne sont pas autorisées à regagner leur domicile, a déclaré le gouvernement. La dernière éruption de Taal remonte à 1977. En 1965, il avait provoqué la mort d'environ 200 personnes. (ats/nxp)

Créé: 26.01.2020, 09h52

Articles en relation

Le volcan Taal demeure dangereux

Philippines Les autorités philippines, estimant le volcan toujours dangereux malgré l'accalmie, tentent d'empêcher les habitants de regagner leur maison. Plus...

Volcan: les habitants au secours des chevaux

Philippines De nombreux propriétaires sont retournés sur l'île où le volcan Taal est entré en éruption pour une périlleuse évacuation de leurs animaux. Plus...

Le réveil du volcan Taal fait un mort et 45'000 évacués

Asie Les autorités ont relevé l'alerte au deuxième niveau le plus élevé en raison d'un risque d'éruption «explosive» du volcan. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.