Passer au contenu principal

JaponVolkswagen: un responsable prenait de la coke

Thomas Siebert a été contrôlé positif mercredi lors d'un test destiné à détecter la consommation de stupéfiants.

Volkswagen a regretté qu'un de ses employé ait été placé en garde à vue pour un motif personnel.
Volkswagen a regretté qu'un de ses employé ait été placé en garde à vue pour un motif personnel.
Keystone

Un responsable de Volkswagen au Japon a été arrêté pour possession de drogue, a-t-on appris jeudi auprès du constructeur automobile allemand.

«Nous regrettons profondément qu'un employé de notre compagnie ait été placé en garde à vue pour un motif personnel», a réagi Volkswagen Japan dans un communiqué.

«Nous collaborerons pleinement à l'enquête et prendrons les mesures nécessaires dès que les faits auront été clarifiés», a ajouté la filiale nippone, où Thomas Siebert, 53 ans, travaillait depuis 2010.

Contrôlé positif

Selon des informations de presse, il a été contrôlé positif mercredi lors d'un test destiné à détecter la consommation de stupéfiants et a reconnu faire usage de cocaïne. Les autorités avaient été alertées par l'envoi d'un paquet suspect à son domicile de Tokyo. La police, contactée par téléphone, n'a pas souhaité confirmer les faits.

Le Japon dispose d'une législation très stricte en la matière. Il y a deux ans, un autre groupe automobile avait subi une déconvenue comparable. L'Américaine Julie Hamp, tout juste promue directrice de la communication de Toyota, avait été arrêtée sur des soupçons d'importation illégale d'un antidouleur au Japon. Elle avait finalement être remise en liberté après trois semaines de détention.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.