Passer au contenu principal

Vols supprimés entre Bruxelles et la Suisse

Les liaisons aériennes ne devraient pas reprendre avant jeudi matin à l'aéroport de Zaventem à Bruxelles, après les attentats terroristes de mardi.

Deux semaines après les attentats meurtriers qui ont visé l'aéroport et le métro de Bruxelles, soixante-six blessés sont toujours hospitalisés, dont trente-sept aux soins intensifs. (Lundi 4 avril 2016)
Deux semaines après les attentats meurtriers qui ont visé l'aéroport et le métro de Bruxelles, soixante-six blessés sont toujours hospitalisés, dont trente-sept aux soins intensifs. (Lundi 4 avril 2016)
EPA, Keystone
Une quarantaine de vols sous haute surveillance sont prévus au départ et à l'arrivée de l'aéroport international de Bruxelles. (Lundi 4 avril 2016)
Une quarantaine de vols sous haute surveillance sont prévus au départ et à l'arrivée de l'aéroport international de Bruxelles. (Lundi 4 avril 2016)
AFP
Deux explosions ont frappé l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem mardi matin.
Deux explosions ont frappé l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem mardi matin.
Keystone
1 / 100

Des dizaines de vol entre la Belgique et la Suisse sont supprimées mercredi.

A Genève-Cointrin, toutes les liaisons vers ou de Bruxelles sont annulées, soit dix vols aller-retour, indique l'aéroport sur son site Internet.

A Zurich, cinq vols sont supprimés, a indiqué un porte-parole de l'aéroport. Les premiers vols de jeudi matin vont probablement être encore annulés. Quelque 1500 passagers sont affectés par cette mesure.

A Bâle-Mulhouse, tous les vols de Swiss et d'EasyJet sont également supprimés. Le trafic ferroviaire pour la capitale belge devrait en revanche se normaliser dans la journée.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.