VW rappelle 1,82 million de véhicules en Chine

Automobile La série noire n'en finit pas pour le constructeur allemand, contraint de rappeler des véhicules en raison de pompes à essence défectueuses.

(Image d'illustration) Le problème a été découvert à la suite d'une enquête des autorités chinoises lancée en avril 2016. (Lundi 4 septembre 2017)

(Image d'illustration) Le problème a été découvert à la suite d'une enquête des autorités chinoises lancée en avril 2016. (Lundi 4 septembre 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le constructeur automobile allemand Volkswagen (VW) et deux de ses coentreprises locales vont rappeler 1,82 million de véhicules en Chine, a annoncé lundi le régulateur chinois. C'est un nouveau revers pour le groupe sur un marché automobile crucial.

Calage du moteur

Volkswagen et ses joint-ventures avec les constructeurs chinois FAW et SAIC vont rappeler ces véhicules, dans l'essentiel fabriqués en Chine, en raison de pompes à essence potentiellement défectueuses, a précisé l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (Aqsiq).

Parmi les véhicules concernés figurent près de 860'000 Magotan et quelque 810'000 Passat fabriqués en Chine entre 2007 et 2015, mais également des voitures importées de marques Volkswagen CC et Magotan, précise le communiqué de l'agence étatique. Cette mesure intervient parallèlement au rappel, annoncé la semaine dernière, de 281'000 véhicules aux Etats-Unis pour des raisons similaires.

Volkswagen et ses coentreprises procéderont au remplacement gratuit des pompes à essence, susceptibles, selon le régulateur, de provoquer des calages du moteur en raison de dysfonctionnements de composants électroniques. Le problème a été découvert à la suite d'une enquête des autorités chinoises lancée en avril 2016, a souligné le régulateur.

Marché crucial

En Chine, le constructeur allemand était déjà visé par le rappel, annoncé en mars par l'Aqsiq, de 572'000 voitures Audi pour un problème de toits ouvrants. Le groupe avait par ailleurs annoncé, également en mars, le rappel de 681'000 voitures en Chine en raison d'une possible surchauffe des pompes de refroidissement.

Ces derniers rappels constituent un nouveau revers pour Volkswagen, encore ébranlé par le scandale du «dieselgate» après la découverte d'un logiciel tricheur déjouant les normes de pollution.

Volkswagen est le premier constructeur étranger en Chine, plus gros marché automobile mondial, où il a écoulé l'an dernier 3,98 millions d'unités. En dépit d'un vif ralentissement des ventes automobiles en Chine cette année, le géant asiatique reste un marché crucial pour les constructeurs internationaux. (ats/nxp)

Créé: 04.09.2017, 11h31

Articles en relation

Un dirigeant Volkswagen plaide coupable

Dieselgate Olivier Schmidt a accepté de plaider coupable en échange d'une réduction de peine dans le cadre d'un accord avec les procureurs américains. Plus...

5,3 millions de voitures seront rappelées

Industrie automobile Patrons et politiques allemands se sont réunis mercredi à Berlin pour tenter de désamorcer la crise du dieselgate. Plus...

VW un peu plus optimiste sur son chiffre d'affaires

Allemagne Deux ans après le «dieselgate», le numéro un mondial de l'automobile s'attend à une hausse de ses ventes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.