Washington appelle l'Iran à renoncer à ses fusées

Etats-UnisLe chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a conseillé à Téhéran de renoncer à des tirs de fusées du programme spatial iranien, à la technologie trop proche des missiles balistiques.

Mike Pompeo a lancé un «avertissement au régime iranien».

Mike Pompeo a lancé un «avertissement au régime iranien». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis ont appelé jeudi l'Iran à renoncer à des tirs de fusées prévus dans le cadre du programme spatial iranien, jugeant qu'il s'agirait d'une «provocation».

«Le ministère de la Défense du régime iranien a annoncé publiquement son intention de lancer trois lanceurs spatiaux dans les prochains mois. De telles actions démontreraient une fois de plus que l'Iran défie la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui appelle le régime iranien à ne mener aucune activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

«Nous conseillons au régime de renoncer à ces tirs provocateurs et à cesser toutes les activités liées à des missiles balistiques afin d'échapper à un isolement économique et diplomatique encore plus fort», a-t-il ajouté, dans un communiqué intitulé «avertissement au régime iranien».

Satellites locaux

Le vice-ministre iranien de la Défense Ghassem Taghizadeh avait annoncé le 29 novembre que l'Iran lancerait «dans l'espace trois satellites dans les prochains mois».

«Ces satellites ont été construits grâce au savoir-faire local et seront positionnés à diverses altitudes», avait-il dit, selon des propos rapportés par l'agence de presse semi-officielle Isna.

Selon le secrétaire d'Etat américain, la technologie utilisée pour de tels lancements est «quasiment la même que celle utilisée pour les missiles balistiques, y compris intercontinentaux» et capables d'atteindre les Etats-Unis.

«Les Etats-Unis ne resteront pas les bras croisés pendant que les politiques destructrices du régime iranien mettent en péril la stabilité et la sécurité internationales», a-t-il prévenu, assurant que d'autres pays, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, ont également fait part de leur inquiétude face aux essais balistiques iraniens.

Washington a fait de la République islamique son ennemi numéro un et a adopté des sanctions économiques draconiennes après s'être retiré en 2018 de l'accord sur le nucléaire iranien jugé trop laxiste par le président Donald Trump. (afp/nxp)

Créé: 03.01.2019, 18h59

Articles en relation

L'Iran confirme un «récent» test de missile

Moyen-Orient Téhéran a confirmé un essai de missile, plus d'une semaine après les condamnations des capitales occidentales. Plus...

Les sanctions relèvent du «terrorisme économique»

Iran Hassan Rohani, président iranien, est revenu samedi sur les sanctions américaines à l'encontre de son pays. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.