Passer au contenu principal

DiscussionsWashington appelle Pékin à «respecter les règles»

Les Etats-Unis ont appelé jeudi la Chine à «respecter les règles» internationales que ce soit en matière informatique, maritime ou de droits de l'homme.

Les deux plus grandes puissances du globe ont discuté durant deux jours.
Les deux plus grandes puissances du globe ont discuté durant deux jours.

«En tant que puissances majeures qui cherchent à établir un nouveau modèle de relations, nos pays ont la responsabilité de montrer de la retenue dans leurs actions et de respecter les règles censées régir les affaires internationales», a affirmé lors de ces rencontres le secrétaire d'Etat américain adjoint William Burns.

«Cela veut dire respecter l'universalité des droits de l'homme et s'attaquer à la question du vol informatique de la propriété intellectuelle», a ajouté M. Burns.

Burns a aussi invité la Chine à «respecter la liberté de navigation» sur les mers d'Asie, où des alliés de Washington – le Japon, les Philippines et le Vietnam – accusent Pékin de faire valoir ses droits de manière agressive.

«Adhérer à ces règles et aux autres règles internationales aidera à réduire l'incertitude et, en retour, à renforcer la sécurité mondiale et une solide croissance économique», a estimé Burns. Un responsable américain a rapporté que le secrétaire d'Etat John Kerry avait été «très déterminé» sur les droits de l'homme, citant plusieurs cas précis.

Progrès réalisés

Signe de l'intérêt particulier de Washington pour ces questions, le président Barack Obama doit avoir jeudi un entretien non prévu au programme avec les deux principaux responsables de la délégation chinoise, avait indiqué mercredi la Maison Blanche. Les responsables chinois ont adopté de leur côté un ton mesuré.

Interrogée à Pékin sur des remarques mercredi du vice-président américain, Joe Biden, qui avait appelé la Chine à cesser ses «vols» via le piratage informatique, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a répondu que seuls les deux pays pouvaient faire de cette question un «nouveau temps fort de (leur) coopération bilatérale au lieu d'une source de friction».

Le ministre chinois du Commerce Gao Hucheng a quant à lui salué, à Washington en marge des rencontres, les progrès réalisés sur un projet de traité bilatéral sur les investissements. «Nous espérons qu'en tête de ce qui est fait, les deux parties puissent démarrer dès que possible leurs négociations sur des parties importantes de ce traité», dont les discussions ont commencé il y a cinq ans, a-t-il déclaré.

Washington et Pékin ont aussi indiqué mercredi qu'ils allaient renforcer leur coopération en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Les deux pays ensemble représentent plus de 40% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.