Washington et Kaboul veulent la fin de la guerre

AfghanistanMike Pompeo et le président afghan se sont expliqués après la polémique suscitée par les propos de Donald Trump. Pendant ce temps trois attentats ont eu lieu à Kaboul.

Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine.

Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo et le président afghan Ashraf Ghani sont tombés d'accord pour «accélérer les efforts» afin de parvenir à un accord mettant fin à la guerre en Afghanistan, selon un communiqué commun publié jeudi.

Les deux hommes se sont entretenus mercredi au téléphone, après une polémique sur des propos du président des Etats-Unis Donald Trump qui avait dit qu'il pourrait aisément «gagner la guerre» mais qu'il ne voulait pas «tuer dix millions de personnes». Son homologue afghan avait réclamé des «éclaircissements» à Washington.

Selon le communiqué, diffusé par le département d'Etat, Mike Pompeo a «assuré au président Ghani que la stratégie du président Trump n'avait pas changé», notamment au sujet de «l'engagement américain d'un retrait conditionnel» de ses troupes d'Afghanistan.

Les deux hommes «sont convenus qu'il était temps d'accélérer les efforts pour parvenir à une fin négociée de la guerre en Afghanistan», selon ce texte.

Attentats à Kaboul

Trois attentats ont fait au moins dix morts jeudi à Kaboul, au moment où le gouvernement afghan et les Etats-Unis se disent pourtant déterminés à «accélérer» les négociations en vue d'un accord de paix.

La branche afghane du groupe Etat islamique a revendiqué les deux premiers attentats, tandis que les talibans ont revendiqué le troisième, selon eux l'oeuvre d'un de leurs kamikazes qui s'est fait sauter contre un convoi de forces étrangères, d'après leur porte-parole Zabihullah Mujahid.

Responsables américains et afghans de la sécurité blâment toutefois les talibans pour ces trois attaques, qui ont également fait plus de 40 blessés.

La violence s'est intensifiée ces dernières semaines en Afghanistan, alors que se profile l'élection présidentielle, prévue le 28 septembre. La campagne électorale doit officiellement démarrer dimanche.

(ats/nxp)

Créé: 25.07.2019, 20h55

Articles en relation

Trois explosions meurtrières à Kaboul

Afghanistan Un attentat suicide suivi de deux autres explosions ont fait au moins 10 morts, selon les autorités afghanes. Une attaque a été revendiquée par les talibans. Plus...

Afghanistan: Trump affiche son optimisme

Etats-Unis Le président américain a loué lundi les efforts d'Islamabad dans le processus de paix en Afghanistan. Plus...

Une bombe explose près d'une Uni à Kaboul

Afghanistan En pleine période d'examens, une bombe explose près de l'entrée d'une université à Kaboul. Il y aurait 8 morts et des dizaines de blessés. Plus...

Les talibans ferment des centres de santé

Afghanistan Selon une ONG, des milliers d'Afghans se retrouvent sans accès aux soins. Plus...

La DDC confie sa sécurité aux mercenaires finlandais

Afghanistan La Suisse dépense près de 166'000 de francs pour sécuriser sa représentation à Kaboul. Un mandat attribué sans appel d'offres. eto

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.