Passer au contenu principal

Washington menace les élus «corrompus»

Certains élus vénézuéliens sont soupçonnés d'avoir accepté des pots-de-vin du pouvoir pour voter contre l'opposant Guaido.

Les États-Unis envisagent de sanctionner des parlementaires vénézuéliens qu'ils accusent d'avoir accepté des pots-de-vin du pouvoir pour voter contre l'opposant Juan Guaido à la présidence de l'Assemblée nationale, a déclaré mercredi un responsable américain. Ils viseraient ainsi ceux «qui prennent de l'argent de personnes qui font déjà l'objet de sanctions des États-Unis».

Juan Guaido, reconnu depuis un an comme président par intérim du Venezuela par les États-Unis et plus de 50 autres pays, a été réélu dimanche à la tête du Parlement par cent députés d'opposition. Mais le pouvoir a réussi à diviser son camp: un autre élu d'opposition, Luis Parra, a aussi revendiqué la présidence de l'Assemblée à la faveur d'un vote à main levée avec le soutien de députés loyaux à Nicolas Maduro.

«Nous ne sanctionnons pas les gens en fonction de leur vote»

«Il y a des gens qui ont été corrompus et qui pourraient s'être fait repérer pour la première fois ces derniers jours», a expliqué ce haut responsable américain à des journalistes à Washington. Il a expliqué parler de «personnes qui prennent de l'argent de la part de personnes qui font déjà l'objet de sanctions des États-Unis».

«Nous ne sanctionnons pas les gens en fonction de leur vote», a-t-il assuré, tout en promettant de punir ceux qui «contribuent au comportement antidémocratique du régime, ou qui l'encouragent ou en profitent». L'administration du président américain Donald Trump a déjà imposé des sanctions draconiennes au Venezuela et à ses dirigeants pour tenter de chasser du pouvoir le président socialiste, jusqu'ici en vain.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.