Washington «prêt» à parler avec Pyongyang

GéopolitiqueLes pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont dans l'impasse depuis l'échec du second sommet à Hanoï en février entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis sont «prêts» à reprendre leurs discussions de travail en face-à-face avec la Corée du Nord, a déclaré mercredi l'envoyé spécial américain à Séoul. Les pourparlers bilatéraux sont dans l'impasse depuis l'échec du second sommet à Hanoï en février entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Washington et Pyongyang n'étaient alors pas parvenus à s'entendre sur le démantèlement des programmes nucléaires de la Corée du Nord en échange d'une levée des sanctions économiques.

Mais la fin mardi des exercices militaires annuels conjoints des forces américaines et sud-coréennes semble ouvrir la voie à la reprise des pourparlers. Ces manœuvres sont considérées comme un acte hostile par la Corée du Nord.

«Nous sommes prêts à entamer des discussions dès que nous aurons des nouvelles de nos homologues nord-coréens», a indiqué l'envoyé spécial américain Stephen Biegun, à l'issue d'un entretien avec son homologue sud-coréen Lee Do-hoon à Séoul.

Rencontre potentielle

Des rumeurs relayées par la presse font état d'une rencontre potentielle entre Américains et Nord-Coréens dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées. Elle pourrait se dérouler durant le séjour de trois jours de Stephen Biegun, entamé mardi.

L'envoyé américain a par ailleurs réfuté les informations de presse selon lesquelles il serait nommé à un poste diplomatique en Russie, se disant «pleinement engagé» dans son actuelle mission.

Exercices militaires réprouvés

La Corée du Nord a toujours réprouvé les exercices militaires conjoints, qu'elle considère comme la préparation d'une future invasion de son territoire. Pyongyang a qualifié la semaine dernière le président sud-coréen Moon Jae-in «d'impudent» pour avoir souhaité reprendre les discussions intercoréennes tout en poursuivant les manœuvres avec les Etats-Unis. Près de 30'000 militaires américains sont déployés en Corée du Sud.

Révélant le contenu d'une lettre que lui a adressée Kim Jong-un, Donald Trump avait assuré le 10 août sur Twitter que le dirigeant nord-coréen voulait reprendre les négociations dès la fin des exercices militaires conjoints. (ats/nxp)

Créé: 21.08.2019, 09h37

Articles en relation

Washington teste un nouveau missile

Armement Washington était sorti du traité INF en accusant Moscou de violer ce texte bilatéral emblématique conclu pendant la guerre froide. Depuis, la course aux missiles a repris. Plus...

Kim a supervisé l'essai d'une «nouvelle arme»

Corée du Nord Le leader nord-coréen était présent lors des tirs de vendredi. Il s'agissait selon Pyongyang de l'essai d'une «nouvelle arme». Plus...

Pyongyang procède à de nouveaux tirs

Corée du Nord La Corée du Nord a tiré vendredi deux «projectiles non identifiés» qui sont tombés en mer du Japon, a annoncé Séoul. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...