Washington veut les données des anti-Trump

FacebookLa Maison Blanche réclame à Facebook les données privées de milliers d'utilisateurs hostiles au président américain.

Le gouvernement Trump veut pister sur Facebook les opposants au président américain.

Le gouvernement Trump veut pister sur Facebook les opposants au président américain. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'association américaine de défense des libertés ACLU a présenté jeudi un recours pour empêcher la Maison Blanche d'obtenir des données privées concernant potentiellement des milliers d'utilisateurs de Facebook hostiles au président américain Donald Trump.

En février, après l'investiture de M. Trump le 20 janvier, le gouvernement américain avait réclamé à Facebook des données concernant trois utilisateurs considérés, selon lui, comme des activistes opposés au nouveau président.

La page de l'un de ces utilisateurs, intitulée «DisruptJ20», abritant des discussions sur des manifestations contre l'investiture, a été visitée par des milliers d'utilisateurs du réseau social dont les identités seraient fournies au gouvernement si Facebook se pliait aux demandes.

L'American Civil Liberties Union a déposé devant un tribunal de Washington une requête visant à annuler ces demandes ou les restreindre, arguant de leur caractère «excessif» et assurant qu'elles violent le quatrième amendement de la Constitution interdisant les perquisitions abusives.

Selon cette requête, l'étendue de ces demandes permettrait au gouvernement d'accéder non seulement aux données liées aux trois utilisateurs, mais également à celles de parties tierces, y compris des messages privés ou des opinions exprimées sur toutes sortes de questions politiques et sociales.

Les trois utilisateurs concernés n'ont pas été mis au courant de ces demandes au départ car elles étaient accompagnées d'une consigne de silence, contestée par Facebook et que le gouvernement a fini par accepter de lever mi-septembre en appel.

Les données réclamées remonteraient au 1er novembre 2016, soit une semaine avant l'élection présidentielle, et s'étaleraient jusqu'au 9 février 2017, selon la requête.

Les avocats de la Maison Blanche ont également présenté une demande similaire à l'hébergeur DreamHost, également bloquée en justice actuellement.

(afp/nxp)

Créé: 29.09.2017, 12h17

Articles en relation

Trump a félicité Merkel pour sa victoire

Diplomatie Quatre jours après la victoire de Merkel aux législatives allemandes, Donald Trump l'a enfin appelée pour la féliciter. Plus...

Pyongyang traite Donald Trump de «vieux fou»

Corée du Nord Le régime nord-coréen accuse le président américain d'exploiter la mort d'Otto Warmbier, sous la torture selon la Maison-Blanche. Plus...

Tweets plus longs: Trump pas dans le groupe test

Réseaux sociaux Après de nombreuses réactions, Twitter a tenu à préciser mercredi que le président américain ne serait pas habilité à essayer les messages de 280 caractères. Plus...

Nouvelle salve de tweets de Trump contre la NFL

Racisme Les images de dizaines de joueurs posant un genou à terre en signe de protestation ont marqué les esprits. Plus...

Caracas dénonce Trump, «l'empereur mondial»

Assemblée de l'ONU Le chef de la diplomatie vénézuélienne s'en est pris au président américain lundi, tout en affirmant vouloir établir un dialogue avec la Maison Blanche. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...