Zelensky veut «relancer» le processus de paix

Conflit ukrainien Fraîchement élu, le président Volodymyr Zelensky espère mettre un terme à la guerre qui ravage l'est du pays en relançant les accords de paix impliquant la Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président ukrainien élu Volodymyr Zelensky a déclaré dimanche souhaiter «relancer» le processus de paix impliquant la Russie sur la guerre dans l'est séparatiste prorusse. Il espère «arrêter le feu» et libérer les prisonniers ukrainiens en Russie.

Près de 13 000 morts

«Nous allons poursuivre le processus de Minsk, nous allons le relancer», a-t-il déclaré à la presse au cours de sa première conférence de presse après son élection à la présidence. Il faisait référence aux accords de paix signés en février 2015 dans la capitale bélarusse sous l'égide de Kiev, Moscou, Paris et Berlin.

Baptisés Accords de Minsk 2, ces documents ont permis de réduire considérablement le niveau des violences, sans pour autant mettre fin aux hostilités. Le règlement politique du conflit reste lui au point mort. Près de 13 000 personnes ont été tuées en cinq ans dans la guerre dans l'est de l'Ukraine.

Alors que de nombreuses trêves ont été annoncées par les belligérants, mais jamais respectées, l'Ukraine et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les séparatistes, ce que Moscou dément malgré les éléments en ce sens relevés par plusieurs médias internationaux.

Libération des prisonniers

«Le plus important» est «de cesser le feu», a encore fait valoir M. Zelensky. «La tâche numéro un est de faire revenir tous nos prisonniers, nos marins», a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il ferait «tout pour faire revenir nos gars chez eux».

Kiev et l'Occident dénoncent la détention par la Russie et les séparatistes de plusieurs dizaines d'Ukrainiens, considérés comme prisonniers politiques ou de guerre dans leur pays.

Parmi ceux-ci figurent notamment le cinéaste Oleg Sentsov, condamné par la justice russe à 20 ans de camp pour «terrorisme», et 24 marins ukrainiens faits prisonniers en novembre 2018 après un incident armé près du détroit de Kertch, au large de la Crimée annexée par la Russie il y a cinq ans.

L'Ukraine et l'Occident ont accusé la Russie d'avoir bloqué les négociations sur la libération de prisonniers dans l'attente d'un éventuel changement de président à Kiev. (ats/nxp)

Créé: 21.04.2019, 23h00

Articles en relation

Le comédien Zelensky est élu à la tête de l'Ukraine

Election L'humoriste a remporté la présidentielle ukrainienne dimanche face au président sortant Porochenko, avec 73,2% des votes. Plus...

Porochenko dramatise la fin de campagne

Ukraine Le président sortant, qui vise un second mandat, est largement devancé dans les sondages par le comédien Volodymyr Zelensky. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.