A Zurich, Porochenko prône la démocratie et la tolérance

VISITEInvité à Zurich par l'Institut européen, le président ukrainien Petro Porochenko s'est présenté lundi soir à Zurich en président de la paix.

Petro Porochenko lors de son discours devant l'Institut européen de l'Université de Zurich.

Petro Porochenko lors de son discours devant l'Institut européen de l'Université de Zurich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président ukrainien Petro Porochenko a assuré, lundi 19 janvier à Zurich, combattre pour des valeurs telles que la liberté, la démocratie ou la tolérance - des valeurs centrales pour l'Europe et menacées par la guerre -, a-t-il martelé.

Pour cette raison, le chef de l'Etat ukrainien s'est dit convaincu que l'Europe et le monde seraient plus sûrs si le gouvernement de Kiev était soutenu dans sa lutte contre la Russie.

Cette aide est importante pour l'Europe, mais aussi pour l'Ukraine, qui se trouve en plein processus de transformation. Ce processus conduit l'Ukraine vers l'Europe et la Russie cherche à l'empêcher, a martelé Petro Porochenko dans un discours devant l'Institut européen de l'Université de Zurich.

Soutien de la Suisse

Dans son discours d'introduction à celui du président ukrainien, le conseiller fédéral Didier Burkhalter s'est de son côté dit inquiet face aux derniers développements sur le terrain. Il a estimé qu'une stabilisation de la situation serait dans l'intérêt de tout le continent et du monde.

En tant que président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter s'était fortement engagé l'an dernier pour trouver une issue à la crise. Il a rappelé que la Suisse soutenait depuis 1997 le processus de réformes en Ukraine et qu'elle continuerait à le faire - que ce soit de manière bilatérale ou dans le cadre des efforts menés par l'OSCE.

Il est important de trouver une solution politique, et non une issue militaire à cette crise, a insisté le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Porochenko attendu à Davos

Petro Porochenko est attendu cette semaine à Davos pour y participer au Forum économique mondial (WEF) et a fait cette halte à Zurich à l'invitation de l'Institut européen de l'Université.

Le président ukrainien et le ministre suisse des affaires étrangères ont eu un entretien en marge de cette conférence. (ats/nxp)

Créé: 19.01.2015, 22h31

Articles en relation

Après une accalmie, Donetsk renoue avec la violence

Conflit en Ukraine Un hôpital a été touché lundi à la mi-journée par un tir de roquettes dans le centre-ville de Donetsk, dans l'Est de l'Ukraine. Ce bombardement a fait six blessés. Plus...

Les guerres et les attentats seront au menu du WEF

Forum économique mondial Les attentats à Paris, ceux de Boko Haram ou les tensions en Ukraine seront dans les têtes et les mots des leaders réunis à partir de mercredi à Davos, pour le Forum économique mondial (WEF). Plus...

Kiev accusé de rejeter un plan de paix de Poutine

Crise en Ukraine Selon le Kremlin, ce plan proposait un cessez-le-feu entre forces gouvernementales et séparatistes. Plus...

L'armée lance une contre-offensive à Donetsk

Ukraine Des tirs réguliers à l'arme lourde étaient audibles dans le centre de Donetsk pendant toute la nuit et se sont intensifiés encore depuis la matinée. Plus...

Onze personnes, dont six soldats, tuées en Ukraine

Conflit Dans l'Est rebelle de l'Ukraine, onze personnes ont été tuées en 24 heures. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.