Passer au contenu principal

Vote historiqueMoutier choisit de rejoindre le canton du Jura

Les citoyens ont accepté dimanche, lors d’un vote présenté comme le plus surveillé de l’histoire suisse, de quitter le canton de Berne.

La Ville de Moutier deviendra une commune jurassienne.
La Ville de Moutier deviendra une commune jurassienne.
KEYSTONE

La Ville de Moutier avec ses 7400 habitants devient jurassienne. A l’issue d’un vote sous haute surveillance, le corps électoral a accepté dimanche par 2114 voix contre 1740 de quitter le canton de Berne.

Le résultat est tombé à 18h00, avec environ une heure de retard sur ce qui était prévu. Jean-Christophe Geiser, responsable des observateurs fédéraux, a parlé d’un résultat «très net». La proclamation du résultat a donné lieu à une explosion de joie des sympathisants autonomistes, qui s’étaient regroupés au fil de la journée.

Des mesures exceptionnelles avaient été prises par la Confédération pour que cette votation hautement émotionnelle se déroule d’une façon irréprochable. Six observateurs fédéraux ont contrôlé les opérations de dépouillement et dix collaborateurs de l’Office fédéral de justice (OFJ) ont vérifié les cartes de légitimation.

Ce scrutin devrait mettre un terme définitif à la Question jurassienne, une question qui date de plusieurs décennies. Le vote du 18 juin 2017, qui avait débouché sur une majorité de 137 voix en faveur du transfert dans le canton du Jura, avait été invalidé par la justice bernoise en raison d’irrégularités. Le oui l’a cette fois-ci emporté pour 374 voix.

Le oui de Moutier n’entraînera pas de modifications territoriales dans l’immédiat. Le transfert se fera au terme d’un processus bien défini. Un échéancier formel n’a pas encore été arrêté à ce jour. L’intégration de la cité prévôtoise et de ses 7400 habitants ne devrait pas intervenir avant plusieurs années.

Choix du coeur

Les arguments de Moutier ville jurassienne auront donc convaincu une majorité du corps électoral. Ce comité en faveur du transfert de la cité prévôtoise avait rappelé tout au long de la campagne qu’un oui le 28 mars répondait à un choix du coeur, synonyme d’avenir meilleur et de paix retrouvée.

En raison des restrictions liées au Covid-19, les mouvements Moutier ville jurassienne et MoutierPlus ont mené une campagne à distance. A défaut d’événements festifs, ils ont multiplié les interventions sur les réseaux sociaux et dans le courrier des lecteurs. Les comités de campagne ont surtout cherché séduire les nouveaux votants.

Moutier constitue un cas à part dans le conflit jurassien. Lors des plébiscites de 1974 et 1975, qui ont abouti à la création du canton du Jura, la cité prévôtoise avait choisi son maintien dans le canton de Berne. Mais depuis plusieurs décennies, le corps électoral élit des autorités autonomistes.

ATS

11 commentaires
    Philippe Wegmuller

    Ce n'est pas fini, les autonomistes ne laisseront jamais tomber jusqu'à ce que l'ensemble du Jura Bernois soit rattaché au Jura.