Passer au contenu principal

Covid-19«Ne nous ruons pas sur le vaccin approuvé par les Britanniques!»

Feu vert au Royaume-Uni pour utiliser dès lundi le vaccin d’AstraZeneca. À quand en Suisse? Il semble urgent d’attendre.

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, se réjouit du feu vert donné au vaccin anti-Covid développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford, qui sera distribué dès lundi au Royaume-Uni.
Le premier ministre britannique, Boris Johnson, se réjouit du feu vert donné au vaccin anti-Covid développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford, qui sera distribué dès lundi au Royaume-Uni.
AFP

Un tournant dans la lutte contre la pandémie? C’est ainsi que la presse britannique a accueilli, ce mercredi matin, l’approbation par l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) du vaccin anti-Covid développé par le groupe AstraZeneca avec l’Université d’Oxford. Dès lundi, les premières doses pourront être distribuées au Royaume-Uni et ainsi booster la campagne de vaccination lancée au début du mois après l’approbation du vaccin de Pfizer/BioNTech, dans l’espoir d’enrayer au plus vite l’envolée des cas liée à un variant particulièrement contagieux de ce coronavirus. La Suisse, qui avait réservé 5,3 millions de doses auprès d’AstraZeneca, va-t-elle rapidement pouvoir faire de même? Rien n’est moins sûr, car les réactions sont beaucoup moins empressées hors des îles Britanniques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.