Passer au contenu principal

«Nous n’accepterons jamais la manière dont elle est morte»

Les parents de la sociothérapeute Adeline M. ouvrent leur cœur en ce début du procès de Fabrice A.

Esther et Jean-Claude ne cachent pas souhaiter l’internement à vie pour le meurtrier de leur fille, la sociothérapeute Adeline M.
Esther et Jean-Claude ne cachent pas souhaiter l’internement à vie pour le meurtrier de leur fille, la sociothérapeute Adeline M.
Georges Cabrera

Le calme avant deux semaines sous haute tension. Dans le petit cimetière d’Avusy, Esther et Jean-Claude se recueillent sur la tombe de leur fille Adeline M., tuée à 34 ans dans l’exercice de ses fonctions par un détenu, Fabrice A., qu’elle accompagnait en sortie. Trois ans après l’indicible, le couple s’exprime sans tabou sur cette affaire invraisemblable qui occupe dès ce lundi le Tribunal criminel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.