Alcool: les femmes enceintes prennent des risques

SuissePrès de 6% des femmes enceintes boivent au moins une fois par mois de l'alcool en quantité excessive. Addiction Suisse lance une mise en garde.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En Europe, environ deux nouveau-nés sur cent souffrent des conséquences de la consommation d'alcool de leur mère durant la grossesse, a indiqué vendredi Addiction Suisse. À l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d'alcoolisation fœtale, qui se déroule ce dimanche, la fondation appelle la société à soutenir les femmes enceintes à renoncer à boire de l'alcool.

En Suisse, près de 6% des femmes enceintes ou allaitantes en Suisse boivent au moins une fois par mois de l'alcool en quantité excessive (au moins quatre verres standard en une occasion), selon de nouvelles estimations d'Addiction Suisse. La fondation lance une mise en garde.

Même si on ne peut pas définir une valeur limite claire à partir de laquelle la consommation d'alcool entrave le développement de l'enfant, les dommages peuvent être considérables chez les nouveau-nés, explique la fondation Addiction Suisse.

Troubles de l'attention

Cela peut se manifester notamment par des troubles de l'attention, des difficultés d'apprentissage, des troubles du langage, de l'hyperactivité et de l?impulsivité. Dans le cas plus grave du syndrome d?alcoolisation fœtale (SAF), on observe un retard de croissance ainsi qu'un dysfonctionnement du système nerveux central accompagné des troubles correspondants.

D'après les connaissances scientifiques actuelles, le plus sûr est d'éviter toute consommation d'alcool pendant la grossesse. La Commission fédérale pour les problèmes liés à l'alcool (CFAL) émet la même recommandation.

Les nouvelles estimations sur la consommation d'alcool pendant la grossesse ont été effectuées par Addiction Suisse sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2018, 12h21

Articles en relation

Pas une goutte d'alcool sans danger

Santé Il n'y a pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé, selon une étude publiée vendredi. Plus...

L’abus d’alcool des aînés reste un souci majeur

Santé Dans une société qui boit moins, seule la consommation des seniors ne diminue pas. Elle présente de gros risques mais n’est pas simple à traiter. Explications et témoignages. Plus...

Trop de ventes illégales d'alcool aux jeunes

Suisse Des boissons alcoolisées ont été vendues à tort dans un tiers des achats tests en 2017. Un phénomène récurrent dans des manifestations et fêtes. Plus...

Les Suisses doivent faire plus attention avec l'alcool

Santé L'Office fédéral de la santé publique a revu à la baisse sa recommandation d'alcool, la ramenant à deux verres par jour pour un homme et à un verre pour les femmes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...