Les amoureux se ruent encore sur les roses rouges

TraditionSaint-Valentin oblige, les habitudes persistent. En dépit des efforts des fleuristes les plus créatifs.

Image: GettyImages

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chaque année nous gratifie d’un 14 février, comme aujourd'hui. Autrement dit d’une Saint Valentin, la fameuse fête des amoureux. Un jour de stress, plus que de liesse, pour tous les fleuristes. Même les plus épris! Dans cette branche le plus beau chiffre d’affaires d’une journée de travail se joue en effet, chaque année, le 14 février. Et avant tout avec un seul et unique spécimen : la rose rouge.


A lire également: Paris se renfloue à la Saint-Valentin


Les chiffres sont éloquents : les ventes des artisans fleuristes et des plus gros détaillants flirtent avec les 40 millions de francs le 14 février, soit environ 5% des ventes annuelles de la branche. Ce jour-là, la moitié des fleurs écoulées sont des roses et 60% d’entre elles s’avèrent rouges. « Je garde l’impression que la majeure partie de ces achats sont le fait d’hommes s’apprêtant à offrir ces bouquets à leur compagne. Mais le spectre de la demande s’élargit : il ne les offre plus exclusivement à leur partenaire la plus intime. Ce cadeau est de plus en plus destiné à toutes les femmes qu’on apprécie », observe Urs Meier, le directeur de l’Association suisse des fleuristes (ASF).

Le moralisme consumériste n’affecte pas le succès des roses rouges le 14 février. Même si plus de la moitié de cette marchandise provient du Kenya, d’Ethiopie, de Tanzanie, d’Equateur ou de Bolivie. Foin de proximité ! «Les Pays-Bas restent évidemment l’alternative géographique. Mais celle-ci n’assure de loin pas un meilleur bilan écologique, même sans transport aérien. La production de roses en hiver et en Europe, sous serre, se révèle en effet beaucoup plus énergivore », indique Urs Meier.

Nouvelle fête dans l’agenda

Les fleuristes ne manquent pas pour autant de civisme le 14 février ou le reste de l’année. Environ 50% de leur assortiment respectent les critères du commerce équitable, selon les observations conjointes de leur lobby et de l’organisation Max Havelaar. « Et nos membres ne se satisfont guère de la vente de roses rouges. Il s’agit d’artisans créatifs. Chaque 14 février, nombre d’entre eux préféreraient démontrer leurs talents avec des compositions de fleurs printanières, aux couleurs riches et variées », témoigne le directeur de l’ASF. Renoncules et tulipes apparaissent comme les alternatives les plus volontiers évoquées par les spécialistes.

C’est néanmoins grâce aux roses rouges que le chiffre d’affaires de la Saint-Valentin rivalise toujours avec celui de la Fête des mères, suivi de celui de l’Avent et des Fêtes de Pâques. La Fête des pères ne stimule en revanche guère les affaires des fleuristes. Un nouveau concept commercial, plus prometteur, semble s’approcher de nous. « Des confrères européens élaborent en effet un projet de fête dédiée aux grands parents. Elle serait fixée au cours du mois d’octobre », indique Urs Meier.

Créé: 14.02.2019, 07h13

Articles en relation

Qu'est-ce qui fait craquer les amoureux à Paris?

Saint-Valentin Expos originales, love store ou ateliers, les établissements comptent sur la Saint-Valentin pour se renflouer après trois mois marqués par les manifs des «gilets jaunes». Plus...

Le bilan carbone fane un peu la rose des socialistes

Lausanne Les fleurs offertes pour la campagne de Rebecca Ruiz viennent d’Afrique. Plus...

Treize belles plantes pour les mecs

Tendance À l'occasion de la Saint-Valentin, Fleurop lance une offre végétale facile d'entretien destinée aux barbus, accompagnée d'un marketing un brin cliché. Plus...

Des couples nous livrent la clé du bonheur conjugal

Saint-Valentin Nous sommes allés à la rencontre de quatre couples genevois de longue date coulant des jours heureux. À 31 ou 73 ans, la recette pour faire durer leur amour est semblable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...