Arrestations des ex-militaires rebelles

VenezuelaLes deux chefs du commando qui avait attaqué une base militaire le 6 août dernier ont été arrêtés par les forces de sécurité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les chefs de l'attaque menée le 6 août contre une base militaire du nord du Venezuela ont été capturés par les forces de sécurité, a annoncé vendredi le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino.

«Les auteurs matériels et intellectuels de l'assaut paramilitaire et terroriste» mené contre le fort Paramacay ont été arrêtés, a déclaré le ministre sur son compte Twitter.

Ces deux hommes sont l'ex-capitaine Juan Caguaripano Scott et le lieutenant Jefferson Garcia, a indiqué Vladimir Padrino. Le groupe était dirigé par Juan Caguaripano, qui vivait jusqu'alors en exil après avoir été chassé de l'armée en 2014 pour rébellion et trahison.

«Cette capture est un coup dur pour le terrorisme fasciste mis en pratique par la droite vénézuélienne au cours des derniers mois», a accusé le ministre de la Défense. «Quiconque trahit la patrie, quiconque prend les armes contre la FANB (les forces armées vénézuéliennes, ndlr) recevra un châtiment exemplaire», a-t-il menacé.

125 morts dans les rassemblements

Le fort Paramacay avait été attaqué dimanche 6 août à l'aube par une vingtaine d'hommes. Deux d'entre eux avaient été abattus au cours de combats qui ont duré trois heures, et huit avaient été capturés, dont l'un était blessé.

Peu avant le déclenchement de l'attaque, Juan Caguaripano était apparu dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Entouré d'hommes en uniforme et lourdement armés, il se déclarait en rébellion contre le pouvoir du président vénézuélien Nicolas Maduro, le qualifiant de «tyrannie illégitime».

Après l'attaque, Caguaripano avait pu s'enfuir en emportant des armes saisies dans la base. Le lieutenant Jefferson Garcia, accusé d'avoir fourni aux assaillants des informations sur le dispositif de sécurité de la base, s'était lui aussi enfui.

L'attaque a encore accru les tensions dans la grave crise politique et institutionnelle que vit le Venezuela. Des manifestations pour réclamer que le président Maduro quitte le pouvoir ont lieu depuis quatre mois. Au moins 125 personnes ont été tuées au cours de ces rassemblements. La semaine dernière, une Assemblée constituante voulue par le président Maduro et dotée de pouvoirs très importants a été inaugurée, malgré le boycott de l'opposition et les critiques internationales. (afp/nxp)

Créé: 12.08.2017, 04h34

Articles en relation

Trump évoque une possible option militaire

Venezuela Face à la crise que traverse Caracas, le président américain a parlé vendredi d'une «possible option militaire». Plus...

Credit Suisse ne fera plus affaire avec Maduro

Venezuela La banque helvétique a interdit à ses traders d'effectuer des transactions relatives à la dette du Venezuela. Plus...

L'Assemblée constituante désormais toute puissante

Venezuela L'Assemblée a été proclamée jeudi par le président Maduro comme la plus haute instance du pays. Plus...

Caracas sanctionné reste sourd aux pressions

Vénézuéla Malgré une pression accrue de la communauté internationale, le Vénézuéla de Maduro est aux mains de l'Assemblée constituante. Plus...

Du nord au sud, l'Amérique dénonce Maduro

Venezuela L'ONU et 12 pays d'Amérique déplorent «un usage excessif de la force» et une «rupture de l'ordre démocratique» au Venezuela. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...