Passer au contenu principal

[Vidéo] Le Lausanne-Sport a encore des allures de chantier

L’entraînement a repris. Après celle de Rochat en défense, le club attend d’autres arrivées, sur le plan offensif notamment.

Les joueurs du LS se sont remis au travail, mardi matin au Bois-Gentil. Mais il manque encore pas mal de pièces dans le puzzle de l'équipe.

On a retrouvé Fabio Celestini. Non pas à Saint-Etienne, où il était pressenti pour le poste d’entraîneur, mais du côté du Bois-Gentil, où le LS a entamé ce mardi matin sa préparation pour la nouvelle saison. Le groupe était encore restreint, d’une part parce que plusieurs éléments du contingent rejoindront l’équipe ces prochains jours (Lotomba, Pak) ou d’ici quelques semaines (Torres et Tejeda engagés avec leur sélection dans la Gold Cup, du 7 au 26 juillet aux Etats-Unis), d’autre part, et surtout, parce qu’on attend quelques nouveaux joueurs d’expérience et de calibre supérieur.

«Nous avions dégagé cinq ou six noms, tenant compte bien sûr des moyens qui sont les nôtres. Mais certains joueurs qui nous intéressaient ont déjà signé ailleurs. Et c’est vrai que cela m’inquiète», admet Celestini. Le LS espère tout de même concrétiser rapidement l’arrivée d’un gardien – Mirko Salvi, qui jouait à Lugano, en prêt de Bâle, mais le dossier paraît complexe –, d’un latéral, ainsi que de deux joueurs offensifs, lesquels pourraient être Gonzalo Zarate (32 ans) et Moreno Costanzo (29 ans), en provenance de Vaduz.

Effectif limité à 20 noms

Trop large la saison passée (28 joueurs, plusieurs très peu utilisés), l’effectif se limitera cette fois-ci à 20 noms, auxquels s’ajoutent trois gardiens. L’idée est d’augmenter la concurrence et la qualité à l’intérieur du groupe. Et ainsi de faire progresser l’équipe. Mais pour cela, il faudra bien sûr trouver les éléments susceptibles de faire tourner la roue dans le bon sens. Il ne s’agit pas d’une option, mais d’une priorité absolue, faute de quoi l’exercice 2017-2018 pourrait s’avérer douloureux.

Au chapitre des (nombreux) départs, seuls ceux de Diniz et de Ben Khalifa n’étaient pas prévus. Mais le Brésilien a répondu à une intéressante proposition financière venue d’Israël. Et le Vaudois à la sollicitation du FC Saint-Gall. Une solution est cherchée pour Xavier Tomas, qui n’entre pas dans les plans du LS. S’agissant des arrivées, celle d’Alain Rochat répond entièrement aux souhaits du coach pour la défense. Au milieu du terrain, secteur bien fourni, seul le cas d’Alexandre Pasche reste en suspens. Sa présence – ou non – dépendra du puzzle tel qu’il peut se mettre en place globalement.

Négociation avec la Juventus

En attaque, en l’absence possible de Torres en début de championnat, il y a clairement urgence. Une négociation est en cours avec Francesco Margiotta et la Juventus. Gravement blessé à un genou en janvier, l’Italien est aujourd’hui rétabli. Mais le rôle qu’il pourrait jouer dépend là encore de ce qui s’organisera sur un plan plus large. De retour au club après un an avec la «Primavera» de la Juventus, Andi Zeqiri – qui fêtera jeudi ses 18 ans – parviendra-t-il à se faire une place en Super League? «J’ai beaucoup appris en côtoyant de grands joueurs la saison passée, souligne le jeune homme. Je me suis également forgé le caractère. En choisissant de revenir, j’espère pouvoir montrer que j’ai franchi un palier.»

A ce jour, le LS a encore des allures de chantier. Reste à savoir quel sera l’écart entre ce qui se dessine en théorie et la réalité du terrain, le 22 juillet prochain.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.