Berne adresse un ultimatum à la firme romande Viagogo

EconomieViagogo SA, important revendeur de billets du Paléo Festival et du Montreux Jazz Festival, a reçu l’ordre d’assainir son offre d’ici à la fin du mois.

Le siège de Viagogo SA se situe au 109 rue de Lyon à Genève.

Le siège de Viagogo SA se situe au 109 rue de Lyon à Genève. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Viagogo, domiciliée rue de Lyon, à Genève, revend des billets de spectacles et de matches de football depuis plus de cinq ans. La puissance commerciale de cette firme se retrouve dans ses prix. Ceux-ci dépassent souvent de 25% à 80% les prix usuels. Et ils trouvent preneurs.

«C’est la loi de l’offre et de la demande qui dicte les prix. De telles pratiques ne sont pas illégales», estimait encore en février Valérie Muster. La juriste de la Fédération romande des consommateurs a cependant dénoncé à Berne mardi les procédés utilisés par Viagogo SA. L’administration fédérale ne se contente d'ailleurs elle-même plus tout à fait de la situation existante.

«Nous avons adressé en mars un nouvel avertissement à la société Viagogo. Nous avons demandé à ses responsables de procéder à des adaptations dans l’exercice de leurs activités, d’ici à la fin avril au plus tard. S’ils n’obtempèrent pas dans les délais, nous examinerons la possibilité d’intenter une action judiciaire contre eux en nous référant à la loi fédérale contre la concurrence déloyale. Un action civile ou pénale», prévient Isabel Herkommer, porte-parole du Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco).

Tentative de rencontre

Il est vrai que diverses hypothèses méritent d’être explorées. A commencer par l’une évoquée en 2012 déjà par la chaîne de télévision britannique Channel 4: à savoir des achats de billets en masse, permettant de peser ensuite sur le rapport de l’offre et de la demande pour les événements les plus demandés. Cette année-là, le directeur de Viagogo pour le Royaume-Uni, Edward Parkinson, niait en bloc les assertions de Channel 4. Il a néanmoins échoué dans son action judiciaire visant à empêcher la chaîne de diffuser son reportage.

Viagogo SA a commencé ses activités à Bâle en janvier 2012. Le mois suivant, la société déménageait à Genève. Toujours dans le but de proposer «des prestations de services dans le domaine de la distribution de billets et dans tout domaine relatif à cette distribution». Viagogo. serait aujourd’hui dirigée par un ressortissant britannique, domicilié à Genève: Stephen Charles Roest.

Vu la masse de plaintes, de nature diverses et provenant de toute l’Europe, nous avons tenté de rencontrer des responsables de l’entreprise dans leurs bureaux. Malgré notre insistance, et la transmission de nos messages par un agent de sécurité dévoué, la direction de Viagogo a préféré ne pas prendre connaissance de nos questions.

Les consommateurs imprudents ou peu regardants, quoi qu’il en soit tous en colère contre Viagogo, se concentrent notamment en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Suède. Un grand nombre de personnes estimant avoir été lésées en Suisse appartiennent à la communauté des fans du Paléo Festival et du Montreux Jazz Festival

Une affaire de gros sous

Une chose est sûre: la majeure partie des effectifs de Viagogo SA semble travailler dans des bureaux situés au numéro 119 de Cannon Street, à Londres. Et c’est une affaire de gros sous.

Cette plate-forme de revente de billets a commencé à voir le jour en Grande-Bretagne, sous l’impulsion majeure de l’entrepreneur américain Eric Baker. Tout a débuté avec une levée de fonds avoisinant le montant de 300 millions de dollars, selon le quotidien The Guardian. Parmi les premiers investisseurs engagés dans le projet de Viagogo sont cités Bernard Arnault, le président du directoire de LVMH (le leader mondial de l’industrie du luxe), Andre Agassi et Steffi Graf.

Avant cette opération, Eric Baker avait déjà connu un tout grand succès dans la revente de billets de spectacles. Entre 2006 et 2007, il avait ainsi développé la plate-forme StubHub, une société de droit états-unien. Après à peine plus d’un an d’activités, Eric Baker a pu revendre StubHub à la firme californienne eBay Inc. pour 310 millions de dollars, selon le quotidien The Telegraph.

Rappelons qu’en juin dernier le Conseil national a rejeté une motion du démocrate du centre bâlois Sebastian Frehner. Celle-ci visait à interdire la revente de billets à des prix supérieurs aux tarifs fixés par les organisateurs.

Créé: 11.04.2017, 15h38

Articles en relation

Viagogo est-il un piège à gogos?

Suisse La Fédération romande des consommateurs met en garde contre la plateforme de vente de tickets de spectacles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.