Un café ouvre dans l’ancienne école du village

Les CullayesTrois habitantes ont lancé La Place du Village, un café associatif. La Commune soutient ce projet intergénérationnel.

Les trois fondatrices du café: Dominique Jaton Devaud, Chloé Lavanchy Scaiola et Nadège de Benoit (de g. à dr.). Au fond, le coin enfant.

Les trois fondatrices du café: Dominique Jaton Devaud, Chloé Lavanchy Scaiola et Nadège de Benoit (de g. à dr.). Au fond, le coin enfant. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il est 15 h 15 quand Jacqueline Frey, 87 ans, s’installe à La Place du Village. Parmi toutes les tables du nouveau café des Cullayes, elle choisit la plus grande, où d’autres personnes pourront s’attabler. «Ça fait quatre fois que je viens ici (ndlr: depuis l’ouverture il y a quinze jours). Je peux rencontrer des connaissances, mais surtout en faire des nouvelles. Ces dames ont eu une excellente idée.»

«Ces dames», ce sont les trois habitantes qui ont lancé ce café socioculturel. Nadège de Benoit, Dominique Jaton Devaud et Chloé Lavanchy Scaiola se sont rencontrées ici même, quand elles accompagnaient leurs enfants au petit collège des Cullayes. «À l’époque, on trouvait qu’il manquait un lieu où prendre un verre» se souvient Chloé, 40 ans, psychologue. «Quand on a appris que l’école allait fermer, on s’est dit que ce serait parfait pour notre projet de lieu intergénérationnel», explique Dominique, 45 ans, sociologue.

Dépôt du pain de La Branche

Fin mai, la Commune donne son accord pour un café géré par une association à but non lucratif. «On a tout de suite planché sur les détails raconte Nadège, 40 ans, réalisatrice. En une soirée de réflexion à trois, le projet était là. On voulait des livres, des produits locaux, exposer des artistes, un coin pour les enfants…» «Il ne nous manque plus que quelques mécènes pour que le lieu soit pérenne», sourit Dominique. Il est 15 h 20 quand Chloé se tourne vers le seuil où trois jeunes ados hésitent. «Ah, vous venez pour le pain!» Elle file derrière le bar et leur tend trois baguettes. «On rêvait d’en avoir en dépôt», sourit-elle. «C’est La Branche (ndlr: boulangerie Demeter de Mollie-Margot) qui nous a contactées, deux jours avant l’ouverture. On avait du mal à y croire!» s’exclame Nadège.

«Ici, c’était notre salle de classe… On a un peu aidé aux travaux. On a repeint les chaises et verni les tables!»

À 15 h 30, Chloé Christen et Marion Curchod, 19 et 20 ans, s’installent sur un canapé. Juste en face, deux grandes bibliothèques où livres, BD et jeux de société côtoient les céramiques de Camille Rapin, une artiste de Montpreveyres. Les deux amies cullaties commandent des chocolats chauds, servis avec des mini-macarons artisanaux. «Ici, c’était notre salle de classe, se souvient la plus jeune… On a un peu aidé aux travaux. On a repeint les chaises et verni les tables!» Beaucoup de voisins du village ont comme elles aidé à la transformation des lieux, ou ont donné des meubles.

La Commune de Servion partenaire

«On a vu ces trois dames peindre, poncer, toujours dans la bonne humeur témoigne Cédric Matthey, le syndic de Servion. La Commune a mis à leur disposition une des deux salles de classe, pour un an, puis on fera le point.»

À 16 h, six jeunes enfants se partagent l’espace de jeu qui leur est réservé et la table de Jacqueline Frey compte trois convives de plus. «Avant, on se retrouvait au ruclon. Ou à la poste. On est mieux ici, surtout l’hiver!» sourit Pierre-André Luthy, 75 ans. Une quadragénaire de Corcelles, attablée devant un café et son ordinateur, profite du wi-fi. Dehors, son fils s’entraîne sur le skatepark. Avant, elle devait patienter sur un banc. Cet après-midi c’est Josiane Thonney, 64 ans, qui est au service. «J’aime travailler ici. ça me permet de renouer avec une autre génération.» L’équipe de bénévoles, outre les trois fondatrices, compte une quinzaine de femmes de 24 à 75 ans. Trois d’entre elles préparent les gâteaux vendus sur place. Quatre hommes de 30 à 75 ans aident aussi au service.

«Leur but est parfaitement atteint. Cette place des tilleuls revit, c’est extraordinaire. On est heureux. On ne demande pas plus» conclut le syndic.

La Place du Village Ch des Moures 2, Les Cullayes Du ma au ve, de 8 h 15 à 11 h 30 et de 14 h à 17 h www.laplaceduvillage.ch (24 heures)

Créé: 09.11.2017, 17h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...