Passer au contenu principal

Capitaine du Lausanne-Sport et titulaire d’un CFC, c’est possible

Sport de haut niveau et formation professionnelle ne sont pas incompatibles. A Lausanne, le CSEL a développé un modèle qui fonctionne

Olivier Custodio a terminé son apprentissage. Son coéquipier Jordan Lotomba a pris le relais.
Olivier Custodio a terminé son apprentissage. Son coéquipier Jordan Lotomba a pris le relais.
Leo Duperrex

«Beaucoup de gens pensent que c’est impossible. En vérité, on peut très bien concilier un apprentissage ou des études avec le sport de haut niveau.» Directeur du Centre Sport Etudes de Lausanne (CSEL) depuis sa création, voilà 15 ans, Jean-Marc Gerber le souligne avec une fierté légitime. Le modèle développé a fait ses preuves. Et aujourd’hui, par exemple, un jeune talent peut tout à fait être titulaire en Super League, et même capitaine du Lausanne-Sport, avec en poche un CFC qui lui a fait goûter à la «vraie vie» tout en lui permettant d’assurer ses arrières au cas où l’aventure sportive devait mal tourner. Ce joueur se nomme Olivier Custodio (21 ans). Il a obtenu cet été son CFC de gestionnaire de vente en magasin de sport et peut désormais se consacrer entièrement au football. L’esprit libre et avec le sourire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.