Davantage de médicaments «abordables»

PharmaAprès le Kenya et l'Ethiopie, Novartis va faire bénéficier le Rwanda de son programme de prix préférentiels.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis va étendre au Rwanda son programme de médicaments «à prix abordables» contre les maladies chroniques les plus courantes. Il s'agit du troisième pays à faible revenu qui en bénéficie après le Kenya et l'Ethiopie.

Dès le début de l'année prochaine, les patients rwandais auront accès plus facilement à 15 traitements contre les maladies cardio-vasculaires et respiratoires, le diabète et le cancer, a indiqué mardi le groupe pharmaceutique bâlois.

Lancé en septembre 2015, le programme «Novartis Access» a permis de distribuer 100'000 traitements par mois au Kenya, en Ethiopie, mais aussi au Liban par le biais du CICR.

Novartis vend ces médicaments aux gouvernements, aux organisations non gouvernementales et à des prestataires publics au prix de 1 dollar par mois. «Une approche unique en son genre», selon le groupe. Dans les pays à faible revenu, quelque 28 millions de personnes meurent chaque année de maladie chronique, selon le groupe. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2016, 08h58

Articles en relation

Novartis étend son activité aux USA

Bâle Le groupe pharmaceutique a acheté l'américain Selexys Pharmaceuticals. Plus...

Le fabricant de génériques Amneal intéresse Novartis

Pharma Les négociations sont en cours et le groupe bâlois pourrait ainsi renforcerait sa division Sandoz. Plus...

Novartis se penche sur l'avenir d'Alcon

Pharma Novartis réfléchit à l'avenir de son unité dédiée aux produits ophtalmologiques Alcon. Plus...

Novartis: bénéfice net en baisse de 4% sur 9 mois

Pharma Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe bâlois s'attend à un chiffre d'affaires net en ligne avec celui de 2015. Plus...

Novartis supprime 120 emplois aux USA

Pharma La fermeture de la division Thérapie cellulaire et génétique est à l'origine de ces suppressions de postes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.