Docteur Gab’s déménage pour répondre à la demande

SuccèsTrop à l’étroit dans les halles de La Claie-aux-Moines, la société s’installera à Puidoux en 2018 dans une toute nouvelle brasserie.

Les locaux de la brasserie Docteur Gab's à La Claie-aux-Moines.

Les locaux de la brasserie Docteur Gab's à La Claie-aux-Moines. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Docteur Gab’s s’apprête à franchir une nouvelle étape en 2018. Malgré une surface de production quadruplée en cinq ans, les murs des halles de La Claie-aux-Moines, à Savigny, sont aujourd’hui trop étroits pour la brasserie et sa vingtaine de salariés. L’année prochaine, la société déménagera donc à Puidoux.

«À l’aide d’installations neuves, nous aurons plus de surface pour continuer d’agrandir notre production», précise Reto Engler, directeur de la production et de la communication. Sans en donner le montant précis, ce dernier confirme qu’il s’agit d’un gros investissement pour Docteur Gab’s et donc d’une étape clé pour l’avenir de l’entreprise lausannoise.

Fondée en 2001 par Reto Engler, Gabriel Hasler (CEO) et David Paraskevopoulos (directeur commercial), la brasserie fait face à un succès croissant depuis plusieurs années. En cinq ans, elle est parvenue à maintenir une très forte hausse de la demande (+30% à 40% par année), passant d’une production de 1500 litres en 2012 à 7000 hectolitres en 2017. Désormais bien présente dans les étals de la Coop et de Manor, la brasserie s’est surtout fait connaître par des partenariats atypiques dont le plus important était à l’époque celui signé avec Holy Cow.

Créé: 22.11.2017, 13h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.