Pas d'enquête pénale après des articles sur Subway

Canton de ZurichLe gérant de fast-foods Subway a été débouté par le Tribunal fédéral. Il s'opposait au Ministère public zurichois qui avait classé la plainte pour atteinte à l'honneur et discrimination

Un gérant de fast-foods Subway n'a pas apprécié des articles parus dans la presse alémanique.

Un gérant de fast-foods Subway n'a pas apprécié des articles parus dans la presse alémanique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon le Tribunal fédéral, le Ministère public zurichois était fondé à classer la plainte pour atteinte à l'honneur et discrimination déposée par un gérant de fast-foods Subway. Ce dernier réagissait à des articles parus dans la presse.

En mai 2016, deux journalistes avaient écrit sept articles sur les conditions d'emploi dans les fast-foods exploités par le plaignant. Ces papiers portaient des titres tels que «Le big boss est le Sikh le plus impudent de Suisse» ou «Razzia chez le sandwich-Sikh».

L'intéressé avait déposé plainte pénale contre les auteurs. Mais le Ministère public zurichois avait mis un terme à l'enquête à fin juin 2017. Le recours du gérant contre cette décision a été rejeté tant par la Cour suprême du canton de Zurich que par le Tribunal fédéral.

Recherches sérieuses

Dans un arrêt publié mardi, les juges de Mon Repos se rallient au point de vue de leurs collègues zurichois. Les articles se fondaient sur des recherches sérieuses et les journalistes avaient établi que leurs accusations étaient fondées.

Il n'y a pas lieu non plus de poursuivre l'accusation de discrimination raciale. En effet, le recourant avait lié ses pratiques commerciales à son appartenance religieuse.

Le Tribunal fédéral reconnaît que la référence à la religion dans de tels articles peut être problématique car elle provoque des sentiments de rejet à l'égard d'un groupe déterminé. Cependant, cette conséquence ne tombe pas sous le coup de l'interdiction de la discrimination raciale.

Ce n'est que lorsque le lecteur moyen peut déduire de l'article qu'un comportement déviant est lié à la religion qu'on peut considérer qu'il y a dévalorisation de son auteur en tant que membre de cette communauté. Tel n'est pas le cas dans les papiers litigieux, selon le Tribunal fédéral. (arrêt 6B_335/2018 du 18 décembre 2018) (ats/nxp)

Créé: 22.01.2019, 12h53

Articles en relation

Un restaurant Subway ouvrira à Nyon

Restauration La franchise américaine devrait occuper d’ici deux mois les anciens locaux de la boucherie Spaeth, à la rue de la Gare. Plus...

Ils traînent Subway en justice pour un sandwich trop court

Plainte Deux Américains ont porté plainte contre la chaîne de restauration rapide. Ils estiment qu'on leur a vendu des sandwiches deux centimètres plus courts qu'annoncé sur le menu. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...