Les entrepreneurs grisons admettent des «erreurs»

ConstructionL'association grisonne des entrepreneurs s'est exprimée dans le cadre des ententes illicites dans le secteur de la construction.

La COMCO a sanctionné sept entreprises en tout.

La COMCO a sanctionné sept entreprises en tout. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'association grisonne des entrepreneurs (GBV) reconnaît avoir commis des «erreurs» dans l'affaire du cartel de la construction en Basse-Engadine. «L'humilité est aujourd'hui de mise», a déclaré Markus Derungs lors de l'assemblée générale de la GBV.

«Nous n'avons pas tout fait correctement, nous avons commis des erreurs», a encore affirmé le président de l'association des entrepreneurs grisons vendredi à Laax (GR). Il aurait fallu être présents pour intervenir lorsque cela aurait été nécessaire. «Nous sommes désolés».

L'affaire des ententes illicites dans le secteur de la construction en Basse-Engadine a été révélée le 26 avril. La COMCO a sanctionné sept entreprises pour un total de 7,5 millions de francs. Les amendes peuvent être contestées devant le Tribunal administratif fédéral. L'affaire porte sur plus de 400 adjudications dont le montant dépasse nettement les 100 millions de francs.

Organisation des réunions

Dans cette affaire, la GBV n'offrait pas de prestations de construction en Basse-Engadine, mais elle a contribué à organiser les réunions dans lesquelles les entreprises de construction se sont entendues pour manipuler les adjudications. Elle a aussi créé les bases pour la répartition des projets et la coordination des offres entre les entreprises de construction, selon la COMCO.

Markus Derungs a promis de faire toute la lumière à l'interne sur cette affaire. Des ententes sur les prix ne constituent pas un délit mineur, a encore souligné le président de la GBV.

Le directeur de l'association Andreas Felix a reçu le soutien des membres de la GBV. Il a toujours affirmé qu'il n'était pas au courant des accords illégaux passés entre les entreprises. L'affaire aura malgré tout eu des conséquences politiques pour lui: il a retiré sa candidature pour l'élection au gouvernement grison du 10 juin et il a démissionné de la présidence du PBD des Grisons.

Importants dommages

Pour le président du gouvernement grison Mario Cavigelli, invité de l'assemblée de la GBV, il faut faire toute la lumière sur cette affaire et prendre les mesures qui s'imposent. Les manipulations des adjudications ont causé «d'importants dommages pour le canton, les communes et les privés».

Mardi, le gouvernement a annoncé qu'il ferait examiner toute cette affaire par une personne externe au canton. Jeudi, la commission de gestion du parlement grison a proposé la création d'une commission d'enquête parlementaire (CEP). Le parlement se prononcera lors de sa session de juin. (ats/nxp)

Créé: 04.05.2018, 15h16

Articles en relation

Enquête externe sur le scandale des cartels

Grisons La classe politique grisonne est secouée par une affaire d'accords illicites sur le marché de la construction. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.