Les États-Unis veulent sanctionner Raul Castro

CubaJeudi, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a annoncé que l'ancien président cubain était visé par des sanctions.

Raul Castro a dirigé Cuba, après son frère Fidel Castro.

Raul Castro a dirigé Cuba, après son frère Fidel Castro. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les États-Unis ont annoncé jeudi des sanctions contre l'ancien président cubain Raul Castro. Washington l'accuse de violations des droits humains.

Les sanctions concernent des interdictions de voyager aux Etats-Unis et concernent Raul Castro, 88 ans, frère de Fidel Castro, et l'ensemble de sa famille, dont notamment sa fille Mariela Castro Espin, militante de la communauté LGBT et de la prévention du sida. Elle s'était rendue aux Etats-Unis en 2012.

Les «droits des peuples»

Dans ses fonctions au sein du parti communiste cubain qui se poursuivent, «Raul Castro supervise un système de détention arbitraire de milliers de Cubains qui garde actuellement plus de 100 prisonniers politiques», a affirmé le secrétaire d'État Mike Pompeo dans un communiqué. Les sanctions visent aussi à punir Raul Castro pour son soutien à Nicolas Maduro, dont la présidence du Venezuela est jugée illégitime par Washington.

«Les Etats-Unis soutiennent fermement les droits des peuples cubain et vénézuélien», a souligné Mike Pompeo dans son communiqué. «Nous continuerons à rechercher tous les outils diplomatiques et économiques nécessaires pour aider le peuple vénézuélien à réaliser la transition qu'il mérite», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 26.09.2019, 19h46

Amazon poursuivi en vertu de la loi américaine imposant l'embargo contre Cuba

Amazon, le géant de la distribution en ligne, s'est ajouté jeudi à la liste des entreprises poursuivies en vertu de la loi américaine qui réprime l'exploitation de biens nationalisés lors de la révolution cubaine, a annoncé à l'AFP un cabinet d'avocats. La plainte a été déposée à Miami (Floride) par un citoyen américain, Daniel A. Gonzalez, descendant de l'ancien propriétaire d'un terrain à Cuba exproprié après la victoire de la révolution de 1959 conduite par Fidel Castro. Sur ce terrain est produit du charbon végétal, un désintoxicant naturel, qui est exporté vers les Etats-Unis et que le géant américain du commerce en ligne vendait sur son site internet, selon la plainte.

Articles en relation

La dynastie Castro garde la main à Cuba

Cuba Président depuis 100 jours, Miguel Diaz-Canel multiplie les apparitions. Mais la famille Castro influence toujours la majorité des décisions politiques. Plus...

Miguel Diaz-Canel élu successeur de Raul Castro

Cuba Numéro deux du régime depuis 2013, Miguel Diaz-Canel s'était peu à peu imposé aux côtés du président cubain. Plus...

Le Parlement doit élire le successeur des Castro

Cuba Sauf surprise, c'est le premier vice-président cubain, Miguel Diaz-Canel, un civil de 57 ans, qui devrait être élu ce mercredi. Plus...

Raul Castro, l'architecte de la survie du castrisme

Cuba Le cadet des Castro a engagé Cuba dans une transition historique et doit faire place jeudi à la nouvelle génération. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.