Pour éviter les agressions, on équipe le personnel

Deutsche BahnPour limiter les agressions sur ses employés, la compagnie ferroviaire teste les minicaméras.

Les employés sont équipés de caméras.

Les employés sont équipés de caméras. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Deutsche Bahn teste jusqu'à la fin de l'année l'utilisation de minicaméras, accrochées directement sur l'uniforme de ses employés, pour tenter de réduire le nombre d'agressions, a indiqué jeudi la compagnie ferroviaire allemande.

Dans trois gares de la capitale Berlin, les agents de sécurité vont être équipés pendant six mois de ces petites caméras portatives accrochées à leur uniforme au niveau de la poitrine. La mention «Vidéo surveillance» sera également affichée.

«Nous attendons avec les minicaméras un recul de la violence contre nos employés», a expliqué, dans un communiqué, Hans-Hilmar Rischke, responsable sécurité chez Deutsche Bahn.

Hausse des agressions

Selon la compagnie ferroviaire, 950 de ses employés ont été agressés au premier semestre 2016, 10% de plus qu'un an auparavant, plus des deux tiers des agressions visant des agents de sécurité, mais la plupart du temps sans blessures graves à la clé.

Un petit écran, également visible par l'agresseur, permet de voir en direct ce qui est filmé. Le but est donc aussi de dissuader l'agresseur en amont. La caméra n'est activée qu'en cas de conflit.

Déjà utilisées aux Etats-Unis, les minicaméras sont également testées depuis février dans la police allemande.

(afp/nxp)

Créé: 14.07.2016, 17h02

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.