Honoré d'être à Jérusalem, «capitale d'Israël»

Mike PenceLe vice-président américain s'est dit honoré lundi d'être à Jérusalem, «capitale d'Israël». Les dirigeants palestiniens, eux, boycottent sa visite dans la région.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Arrivé en Israël dimanche soir en provenance de Jordanie après une étape samedi au Caire, Mike Pence a été reçu par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. Son déplacement est placé sous le signe de la reconnaissance unilatérale par les Etats-Unis le 6 décembre de Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël. Les premiers propos publics qu'il a tenus ont été sans ambiguïté sur le sujet.

Il s'est dit honoré d'être «dans la capitale d'Israël, Jérusalem». A quoi Benjamin Netanyahu a répondu : «C'est la première fois que je me trouve ici dans la situation où deux dirigeants peuvent dire ces trois mots: Jérusalem, capitale d'Israël». L'annonce du président Donald Trump le mois dernier a déclenché la colère des Palestiniens, qui ont choisi de boycotter la visite de Mike Pence, et l'inquiétude chez de nombreux alliés européens de Washington.

Vive opposition des Palestiniens

Réagissant aux propos de Mike Pence, un porte-parole du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a réitéré la vive opposition des Palestiniens à la décision américaine. «L'administration américaine ne doit pas contribuer à accroître la tension» dans la région, a dit Nabil Abou Rdainah.

Le transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem devrait prendre jusqu'à trois ans. Une mesure intérimaire pourrait cependant être prise, telle que la désignation d'un immeuble consulaire américain à Jérusalem comme ambassade de facto. Une annonce dans ce sens de Mike Pence n'est pas exclue durant son séjour, qui durera jusqu'à mardi soir. (ats/Le Matin)

Créé: 22.01.2018, 15h06

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

A Jérusalem, l'ambassade ouvrira «avant fin 2019»

Etats-Unis Le vice-président américain Mike Pence a assuré lundi devant le Parlement israélien que l'ambassade américaine en Israël ouvrirait à Jérusalem avant fin 2019. Plus...

L'OLP veut suspendre la reconnaissance d'Israël

Proche-Orient Après la décision de Trump sur Jérusalem, les dirigeants palestiniens ont voté lundi pour la suspension de la reconnaissance d'Israël. Plus...

Manif à Tel-Aviv contre le gouvernement

Israël Pour le 4e samedi consécutif, des milliers de manifestants ont protesté contre ce qu'ils nomment la corruption du gouvernement Netanyahu. Plus...

Jérusalem: l'ONU condamne la décision US

Nations unies Les Nations unies ont adopté jeudi à une large majorité une résolution contre la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...