Les JOJ soldent le mobilier du village olympique

LausanneLes objets devenus inutiles sont partis comme des petits pains. Une séance de rattrapage est prévue mercredi.

Un public bigarré s’est arraché les fringues et les meubles du village olympique ce samedi au Vortex.

Un public bigarré s’est arraché les fringues et les meubles du village olympique ce samedi au Vortex. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la sortie de l’ancien village olympique, Iohannes repart avec un étendage sous le bras: «J’ai fait une bonne affaire même si ce n’est pas ce que je voulais acheter à la base.» Malgré une arrivée en début de matinée, le jeune homme – qui a entendu parler de la vente sur son lieu de travail, au siège du Comité international olympique (CIO) – a fait les frais de la règle du «premier arrivé, premier servi».

Le comité d’organisation de Lausanne 2020 avait réuni, en novembre dernier, 850 bénévoles pour monter 1700 lits Ikea et autant d’armoires et de tables de chevet en vingt-quatre heures. C’est ce même mobilier qui a été bradé, trois mois plus tard, dans l’enceinte du Vortex.

«Ça fait presque une heure que je fais la queue mais je n’abandonne pas!» affirme Catherine, alors que le couple devant elle baisse les bras. «Il paraît qu’il n’y a plus de tables, mais j’espère quand même pouvoir trouver des sous-vêtements de sport.»

Les files d’attente pour les différents lieux de vente semblent ne jamais cesser de s’allonger dans la cour intérieure du bâtiment. Le délai pour mettre la main sur un tabouret Yngvar, une lampe Kvart ou un pull Odlo peut durer d’une vingtaine de minutes à plus d’une heure.

Alors, certaines se renseignent avant de se placer à l’arrière de la file: «Il n’est que 10 heures et il n’y a plus grand-chose. En tout cas rien de ce que je voulais acheter», regrette Marie en regardant au travers de la vitre de la salle où sont exposés les lits. «On a perdu pas mal de temps parce que ce n’est pas très bien indiqué. Il porte bien son nom ce Vortex», ajoute Claire, l’amie qui l’accompagne.

Place aux étudiants

«J’ai été surprise! Je m’attendais à ce qu’ils laissent les meubles pour les étudiants qui vont venir habiter ici par la suite», s’étonne Claire, qui a appris l’existence de la vente dans la presse. Le Vortex est effectivement voué à accueillir 900 étudiants. Mais pas de panique: les étudiants qui s’y installeront loueront bien des appartements meublés.

La Fondation Maisons pour Étudiants Lausanne a récupéré plus de la moitié du mobilier acheté par le comité d’organisation de Lausanne 2020. «Pendant les JOJ, on a logé deux athlètes par appartement alors que ceux-ci sont destinés à accueillir un seul étudiant. Le mobilier qui est en vente représente ce surplus, explique Cédric Destraz, chef de projet aux JOJ 2020. Notre volonté, c’était surtout de ne rien jeter.»

Au final, plus de 90% des objets bradés lors de cette première journée ont trouvé preneur. Les frustrés et les retardataires pourront encore tenter leur chance mercredi de 13h à 20h au même endroit. «S’il devait nous rester des articles, nous nous tournerions vers des entreprises du secteur hôtelier, voire des colonies de vacances», conclut Cédric Destraz.

Créé: 09.02.2020, 19h18

Des habits d’hiver partiront pour le Népal

Un petit bout de Lausanne2020 s’envolera bientôt pour les sommets himalayens. Au lendemain des Jeux, trois Ormonans lançaient un appel aux 240 bénévoles mobilisés dans la station pour l’événement: ceux qui souhaitaient se départir de leur équipement rose et bleu pouvaient le déposer auprès de l’Office du tourisme des Diablerets. «Je donne régulièrement des vêtements à une amie sherpa qui vit à Chamonix, raconte Jonathan Busset, l’un des trois initiateurs de la collecte. Son village avait été touché en 2015 par les tremblements de terre.» Une vingtaine d’équipements – vestes, pantalons, pulls, quelques gants et sous-vêtements thermiques – ont déjà été réunis. «L’appel a porté ses fruits: on a reçu du matériel JOJ, mais d’autres, comme l’École suisse de ski des Diablerets, en ont profité pour amener d’autres vêtements.» La collecte se poursuit ces prochains mois. «Nous ferons le point à la fin de l’hiver pour voir comment nous organisons le transport vers le Népal.» D.G.

Articles en relation

Plus de 850 personnes pour meubler le Vortex

Le Matin Dimanche De nombreux bénévoles ont meublé vendredi dans la banlieue lausannoise les 712 appartements du Vortex qui accueilleront les athlètes des JO de la jeunesse en 2020. Plus...

Le village olympique en spirale est fin prêt

Chavannes-près-Renens Le Vortex a été achevé dans les délais pour héberger les athlètes des Jeux de la jeunesse. Dès l’été prochain, 1000 étudiants y logeront. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.