«Leaving Neverland», le film qui hante les fans de Michael Jackson

États-UnisLe documentaire sur les abus sexuels reprochés au «roi de la pop» débarque sur les écrans français.

Le musicien aurait proposé à l'une de ses victimes de l'épouser secrètement.

Le musicien aurait proposé à l'une de ses victimes de l'épouser secrètement. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’histoire de James Safechuck et Wade Robson est troublante. Près de dix ans après la mort de Michael Jackson, elle a déclenché une polémique aux États-Unis à l’occasion de la sortie du film «Leaving Neverland» (Quitter Neverland). Ce documentaire, diffusé mercredi en France, ravive les accusations d’attouchements sur mineurs dont la star avait fait l’objet avant sa mort en 2009. Et donne la parole à deux enfants devenus des hommes qui racontent avoir été agressés sexuellement par le «King of Pop» à Neverland, son ranch californien.

James Safechuck affirme avoir rencontré Michael Jackson à l’âge de 9 ans sur le plateau du tournage d’un spot publicitaire pour Pepsi à Los Angeles. Wade Robson a pour sa part croisé la route de la superstar en Australie après avoir remporté un concours de danse dont le premier prix était une rencontre avec Michael Jackson lors de la tournée de celui-ci en Australie.

Familles aveuglées

Les deux hommes décrivent l’aveuglement de leurs familles happées par la renommée de Michael Jackson. Deux ans après la rencontre entre Wade et le «King of Pop», Joy, la mère de l’enfant, décidait de déménager avec son fils à Los Angeles pour se rapprocher de la star et tenter de lancer sa carrière dans la danse. Quant à James Safechuck, il avait été invité à participer à la tournée du musicien à l’âge de 10 ans. La mère de James affirme que Michael Jackson était comme «son fils» et raconte que James partageait une chambre d’hôtel avec lui pendant la tournée.

James Safechuck et Wade Robson affirment avoir passé de plus en plus de temps seuls avec Michael Jackson à Neverland. Cette proximité se serait métamorphosée en agressions sexuelles de la part du chanteur. James Safechuck décrit les différents endroits de Neverland où il affirme avoir eu des relations sexuelles avec le musicien. Les deux hommes décrivent en outre de manière similaire les relations qu’ils affirment avoir eues avec lui. Dans l’une des scènes centrales du film, James Safechuck affirme même avoir fait l’objet d’une proposition de mariage secrète de la part du chanteur. Il montre à la caméra la bague en or incrustée de diamants qu’il dit avoir reçue à l’époque de Michael Jackson et qui est aujourd’hui trop petite pour ses doigts d’adulte.

La fureur du clan Jackson

L’entourage de Michael Jackson rejette en bloc les accusations du film. «Les créateurs du film ne s’intéressaient pas à la vérité», a affirmé dans un communiqué la famille du chanteur décédé à l'âge de 50 ans le 25 juin 2009. «Ils n’ont jamais interviewé une seule âme qui connaissait Michael Jackson, à l’exception des deux menteurs et de leurs familles». L’entourage de la star avait refusé de participer au film et a porté plainte contre le réalisateur du film, Dan Reed, et la chaîne HBO.

Les proches de Michael Jackson et ses fans soulignent que Safechuck et Robson avaient affirmé aux autorités à l’époque ne pas avoir été victimes d’attouchement. Wade Robson avait même témoigné en faveur du chanteur lors du procès de celui-ci dans un autre cas d’agression sexuelle sur un mineur en 2005. La star avait été acquittée.

«Je ne comprenais pas que ce que Michael m’avait fait sexuellement était de l’abus», s’est justifié Wade Robson dans une récente interview avec Oprah Winfrey, la superstar du talk-show aux États-Unis. Il a précisé avoir voulu «protéger» le chanteur à l’époque, mais avoir changé d’avis lorsqu’il est lui-même devenu père d’un petit garçon.

Ultime contre-attaque: le clan Jackson souligne que les deux hommes ont saisi la justice pour obtenir des dommages et intérêts. Leurs plaintes ont certes été déboutées, mais uniquement parce que les faits étaient prescrits.

Créé: 21.03.2019, 17h08

Articles en relation

Michael Jackson: un «lynchage public»

Etats-Unis La famille du chanteur s'indigne d'un documentaire qui relance les accusations d'agressions sexuelles contre Michael Jackson. Plus...

Une plainte contre le docu sur Michael Jackson

Etats-Unis Les ayants droit du chanteur accusent HBO, qui va diffuser un documentaire sur Michael Jackson, de violer un accord de «non-dénigrement». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.