Londres au secours d'un britannique traité d'espion

EgypteUn jeune homme de 19 ans a été arrêté par les autorités égyptiennes qui le soupçonnent d'être un espion. La Grande-Bretagne veut en savoir plus.

Le jeune homme de 19 ans a été arrêté à Alexandrie.

Le jeune homme de 19 ans a été arrêté à Alexandrie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministère britannique des Affaires étrangères a indiqué vendredi qu'il réclamait des informations à l'Egypte après l'arrestation d'un Britannique dans la ville portuaire d'Alexandrie, accusé d'espionnage selon la BBC.

«Nous cherchons à obtenir plus d'informations des autorités égyptiennes après l'arrestation d'un Britannique à Alexandrie, ainsi que la permission d'un accès consulaire. Notre équipe assiste sa famille», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Interrogé par l'AFP, le ministère s'est refusé à commenter la raison de son arrestation, mais a indirectement confirmé qu'il s'agissait de Muhammad Abul-Kasem, un expatrié de 19 ans originaire de Manchester (nord de l'Angleterre), comme l'affirme la BBC en citant sa famille.

Selon le groupe audiovisuel britannique, le jeune homme a été arrêté le 21 novembre à son arrivée de Libye, pays d'origine de son père où il a vécu pendant deux ans, après que les autorités égyptiennes ont découvert dans son téléphone portable une photo d'un avion militaire.

Sa famille affirme que la photo a été prise à travers le hublot de son avion alors qu'il atterrissait à l'aéroport d'Alexandrie. (afp/nxp)

Créé: 30.11.2018, 10h19

Articles en relation

Londres se moque des deux «touristes» russes

Affaire Skripal Le Royaume-Uni accuse deux Russes d'avoir empoisonné l'ex-espion Skripal. Les intéressés affirment être venus à Salisbury pour faire du tourisme. Des témoignages qui n'ont pas convaincu les Anglais. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.