Passer au contenu principal

«Comme Louise, je suis resté un anarchiste»

Le cinéaste Jean-François Laguionie signe «Louise en hiver», bonheur de conte philosophique.

L’actrice Dominique Frot imprime de sa voix subjuguante «Louise en hiver».
L’actrice Dominique Frot imprime de sa voix subjuguante «Louise en hiver».
DR

A77 ans, le Breton d’adoption Jean-François Laguionie a longtemps tracé sa route en solitaire. Avec Louise en hiver , le voyageur avait envie de poser son sac. Dans la petite station balnéaire de Biligen, une vieille dame a raté le train, le dernier avant les grandes marées d’équinoxe. L’héroïne regarde la grande horloge sur le quai de gare avec les mêmes yeux écarquillés que son créateur. Sans se laisser abattre, la rebelle décide de savourer des moments dérobés à l’éternité. La mémoire s’en mêle, les souvenirs bruissent comme les oiseaux dans le ciel. Louise redevient la petite fille mariole qui jouait chez sa grand-mère en Bretagne, monologue sur «la vieillitude», peint des aquarelles avec son couteau suisse à pinceau.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.