Un Miam Festival qui se veut gourmand et participatif

LausanneLe rendez-vous gastronomique de ce week-end a mis le produit et la découverte à l’honneur.

Atelier Ma première tarte aux fruits à l’Espace des p’tits chefs.

Atelier Ma première tarte aux fruits à l’Espace des p’tits chefs. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ça, c’est du kala namak. Du sel de l’Himalaya, qui a le goût d’œuf», explique le chef, sous les yeux attentifs des spectateurs. Au Miam Festival, à Lausanne, il n’y a pas que des food trucks. On cherche aussi à transmettre le savoir-faire et le goût de la cuisine. «Notre but n’est pas simplement d’aligner des stands; nous souhaitons aussi promouvoir la cuisine locale, de façon pédagogique», assure Romano Hasenauer, président de Lausanne à Table, l’association organisatrice de l’événement.

La 3e édition du rendez-vous gourmand s’est déroulée de samedi soir à lundi, sur la place de la Riponne. Au total, 50 restaurateurs ont proposé leurs recettes fétiches, accompagnés de stands de vin et de bière artisanale. Des raviolis tibétains, des burgers du terroir jurassien, du ceviche et du pop-corn au curry: le choix était large. Les files d’attente aussi, sauf durant les jours de pluie.

Ateliers découverte

Nouveautés de cette année: un bar à cocktails avec des alcools locaux et des brunchs didactiques. Adultes comme enfants étaient invités à mettre la main à la pâte, sous les conseils de spécialistes. Des recettes d’antan et les bases de l’espresso sous la Bulle gourmande, la confection de pizzas et la décoration de biscuits à l’Espace des p’tits chefs. «Ces ateliers gratuits sont une superidée. Et maintenant je sais que ma fille adore décorer des pâtisseries», confiait une maman. C’est aussi l’occasion de découvrir des recettes et des produits rares.

Les animateurs sont libres de proposer leur activité, mais «l’originalité, la qualité et les écolos» sont privilégiés. Pour le chef de l’enseigne Tibits, ces démonstrations sont «l’occasion de se faire connaître et de casser les stéréotypes sur la cuisine végétarienne». (24 heures)

Créé: 10.06.2019, 19h46

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.