Passer au contenu principal

PéagesLe National ne veut pas rendre le Gothard payant

Le National a refusé mardi trois motions de la droite visant à introduire un péage pour passer le tunnel.

Pour les motionnaires, il est «incompréhensible» que les automobilistes ne doivent rien payer pour les autoroutes en Suisse, contrairement à l'étranger.
Pour les motionnaires, il est «incompréhensible» que les automobilistes ne doivent rien payer pour les autoroutes en Suisse, contrairement à l'étranger.
Keystone

Les autoroutes suisses doivent rester bon marché. Le National a largement rejeté mardi trois motions de la droite qui visaient à introduire un péage pour le tunnel du Gothard.

Les trois textes demandaient la même chose: un péage pour financer en partie la réfection très onéreuse du tunnel du Gothard, souligne Leo Müller (PDC/LU). Un système de rabais ou d'abonnement annuel permettrait de ne pas pénaliser les pendulaires, a précisé Jürg Grossen (PVL/BE).

Pour les trois motionnaires, il est «incompréhensible» que les automobilistes et les camionneurs s'en sortent à si bon compte en Suisse, alors qu'ils doivent payer des péages élevés sur les autoroutes des pays voisins.

«Pourquoi laissons-nous nos autoroutes ouvertes pratiquement gratuitement aux automobilistes des pays voisins?», a lancé Matthias Jauslin (PLR/AG). D'autant que la Constitution permet d'introduire une telle taxe. Mais si elle est introduite pour la route, elle doit l'être aussi pour le rail, ont critiqué de nombreux conseillers nationaux de droite à la tribune.

Dans la consultation la rénovation du tunnel du Gothard, l'idée d'un péage routier a été critiquée de toutes parts pour être finalement retirée, a rappelé la conseillère fédérale Doris Leuthard. De plus, introduire un péage risquerait de pousser les automobilistes désargentés sur les routes des cols de montagne.

Par ailleurs, il est compliqué de comparer le système de financement des autoroutes à l'étranger et en Suisse. Ici, l'argent et les travaux sont publics, dans plusieurs pays ils sont privés, a ajouté avec succès la ministre des transports.

La motion de Matthias Jauslin a été enterrée par 163 voix contre 29, celle de Leo Müller par 154 voix contre 32 et celle de Jürg Grossen par 115 voix contre 74.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.