La nouvelle bourde de Facebook

High TechLes posts de 14 millions d'utilisateurs ont été rendus publics par Facebook durant 4 jours à la fin du mois de mai.

Le bug s'est déroule du 18 au 22 mai dernier, mais Facebook a eu besoin de 5 jours supplémentaires pour résoudre entièrement le bug.

Le bug s'est déroule du 18 au 22 mai dernier, mais Facebook a eu besoin de 5 jours supplémentaires pour résoudre entièrement le bug. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook a indiqué jeudi avoir par défaut rendu publics des messages postés par 14 millions d'utilisateurs pendant quatre jours en mai, dernière bévue en date pour le réseau social qui multiplie les controverses sur l'utilisation des données de ses membres.

«Nous avons récemment repéré un bug informatique qui suggère automatiquement de rendre publics les messages créés par certaines personnes», a indiqué Erin Egan, chargée des questions de vie privée chez Facebook. Cette erreur est intervenue alors que le groupe travaillait à une nouvelle façon de partager certains éléments du profil des utilisateurs, comme les photos.

Elle a affecté le réseau du 18 au 27 mai, Facebook étant parvenu à suspendre le bug dès le 22 mai mais ayant eu besoin de cinq jours supplémentaires pour rendre tous les messages privés, c'est-à-dire accessibles seulement aux «Amis».. «Nous avons résolu ce problème et avons commencé (jeudi) à prévenir toutes les personnes affectées et à leur demander de vérifier tous les messages qu'elles ont postés durant cette période», a souligné Mme Egan. «Le bug n'a pas eu de répercussions sur ce que les gens avaient publié précédemment et ils pouvaient toujours choisir l'audience (de publication)», a-t-elle précisé, en présentant les «excuses» du groupe.

Un bug qui tombe mal

Normalement, le réseau social suggère par défaut, au moment où l'on publie un message, la même audience («Public» ou «Amis») que celle que l'usager a choisie lors de sa dernière publication. Mais le bug a, pour certains utilisateurs, proposé systématiquement par défaut la publication «Public» même si l'utilisateur a l'habitude de ne partager ses messages qu'avec ses amis Selon le réseau social, qui compte 2,2 milliards d'utilisateurs actifs dans le monde, il est probable que ce bug ait touché des usagers ayant des «photos à la une» («featured photos») sur leur profil, des images qui sont toujours publiques.

Les quelque 14 millions d'utilisateurs concernés sont censés voir apparaître lors de leur connexion au réseau social une notification les incitant à se rendre sur une page à part où ils pourront étudier les posts touchés par ce bug. Ces 14 millions comprennent les utilisateurs qui ont publié des messages «Publics» pendant la période concernée, selon les précisions du réseau.

Ce problème intervient au moment où Facebook est déjà empêtré dans plusieurs affaires de données personnelles. Le groupe est notamment fortement critiqué depuis mars pour avoir laissé échapper les données de dizaines de millions d'usagers à leur insu vers la firme Cambridge Analytica. Il s'est de nouveau retrouvé cloué au pilori cette semaine après avoir confirmé que le constructeur chinois de smartphones Huawei, jugé proche du pouvoir chinois et mis au ban des fournisseurs de l'armée américaine, figurait parmi les fabricants autorisés à utiliser les données personnelles de ses usagers. (afp/nxp)

Créé: 08.06.2018, 00h16

Articles en relation

Facebook: le scandale continue

Etats-Unis Facebook a reconnu avoir laissé des groupes chinois, dont Huawei, accéder aux données de ses usagers. Plus...

Facebook veut vous voir nu

Réseaux sociaux Pour éviter que des utilisateurs ne se vengent en publiant des photos intimes de leur ex, la plateforme a mis en place Facebook Safety. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...