Novartis se dégage d'une coentreprise

PharmaLa part du groupe suisse a été rachetée par son partenaire britannique, GlaxoSmithKline (GSK), pour 13 milliards de dollars.

Pour Novartis, la coentreprise vendue ne figurait plus dans son coeur de métier.

Pour Novartis, la coentreprise vendue ne figurait plus dans son coeur de métier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis vend sa participation de 36,5% dans la coentreprise Consumer Healthcare (médicaments sans ordonnance) à son partenaire britannique GSK pour 13 milliards de dollars (12,2 milliards de francs). La finalisation de la transaction est prévue au 2e trimestre 2018.

«La vente permet à Novartis de continuer de se concentrer sur le développement et la croissance de ses activités de base», indique mardi le géant pharmaceutique bâlois dans un communiqué. Selon le directeur général de Novartis Vas Narasimhan, «le temps est venu de vendre à un prix intéressant une activité ne figurant pas dans le coeur de métier». Novartis et GSK avaient créé cette coentreprise en 2015 dans le cadre de la réorganisation des activités de Novartis. (ats/nxp)

Créé: 27.03.2018, 07h44

Articles en relation

Novartis a connu la croissance en 2017

Pharmaceutique Pour l'année en cours, la multinationale rhénane s'attend à réaliser un chiffre d'affaires affichant une hausse entre 1 et 5%. Plus...

Payer 475'000 fr. pour un cancer est «justifié»

Suisse Le président de Novartis revient sur le coût d'un nouveau traitement contre le cancer. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.