Après quatre ans de succès, «Ombre sur Molière» débarque à Renens

ThéâtreDominique Ziegler raconte les tourments de Molière en alexandrins. Reprise en février au TKM.

Image: David Deppierraz

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsqu’il écrit «Le Tartuffe» en 1664, Molière se trouve des ennemis d’un nouveau genre. Lui qui avait l’habitude de recevoir les critiques d’hommes de théâtre doit à présent répondre aux attaques de l’Église et des dévots sur le plan de la moralité et de la religion. Et faire face à la censure. C’est cette «affaire Tartuffe» que raconte le metteur en scène Dominique Ziegler dans «Ombres su r Molière», une pièce écrite en alexandrins qui a séduit la critique et s’est jouée plus de cent fois depuis 2015 en Suisse romande. Elle arrive en février au TKM.

Pour traduire cette opposition entre l’artiste et le pouvoir, le Genevois s’était lancé le défi de respecter les règles complexes des vers de douze pieds. «J’ai voulu prendre un risque, me renouveler et paradoxalement moderniser mon écriture.» Si aucun mot n’est postérieur au XVIIe siècle, l’interprétation réussit à «livrer une approche contemporaine sans tomber dans l’exercice de style».

Renens, TKM Du 8 au 21 février Rens: 021.625.84.29. www.tkm.ch

Créé: 07.02.2019, 10h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.